Château de Chambord et le Palais d’été

Château Les Anguillères est Chinois
01/11/2016
cooperation-decentralisee-prix-chine-france-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
Chine France – Prix de la coopération décentralisée
01/11/2016

01 11 16 – Le château de Chambord et le Palais d’été sont jumelés ; les accords ont été signés le 18 septembre 2015. C’est un jumelage touristique entre le château du Val-de-Loire et le Palais de Pékin

Le château de Chambord

Il est dirigé par Jean d’Haussonville, a été démarché en 2014 par l’ancien Palais d’été puis par le nouveau Palais d’été nommé le Jardin de l’harmonie préservée construit  à la fin du XIXème siècle par l’impératrice douairière Cixi, qui y vécu. Les deux Palais sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. Chambord est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981.

Le Palais d’été, le Yuanmingyuan

Il avait été achevé en 1750, en construction depuis 1707 sur les plans des jésuites, par l’empereur Qianlong. Le Palais fut pillé et détruit lors de l’invasion des troupes anglo-françaises le 6 octobre 1860 durant la Seconde guerre de l’opium, puis durant la Révolte des Boxers en 1900 ; l’impératrice Cixi a reconstruit sa copie (le Yiheyuan) à grands frais en 1886, en 1888 et en 1902, à coté de l’ancien palais détruit.

palais-ete-Chambord-Lemaire

Des quantités d’objets d’art ont alors été volées par les trois pays.
Certains furent apportés à Napoléon III au titre de prises de guerre ; l’Impératrice Eugénie les installa au château de Fontainebleau. D’autres, rapportés à la Reine Victoria se trouvent au British Museum. Quelques statuettes du jardin du printemps éternel de l’empereur Yongzheng sont exposés dans le musée national de Pékin. Encore aujourd’hui des vases Ming et autres soieries et sculptures circulent et sont vendus aux enchères. Le 26 avril 2013, la famille Pinault a annoncé la restitution à la Chine, à titre gracieux, de deux têtes en bronze,  l’une de rat et l’autre de lapin provenant du palais d’été ; elles avaient été mise aux enchères par Christie’s en 2009.

De septembre 2015 jusqu’à la fin de l’année, les milliers de Chinois qui visitent le Palais d’été ont pu voir l’exposition de photos et de gravures sur le Château de Chambord. Les touristes du château de Chambord ont pu admirer l’exposition Le Palais d’été au fil du temps.
Le château de Chambord est au cœur du plus grand parc forestier clos d’Europe : ses 50 km2 sont ceint d’un mur de 32 km de long. C’est le plus vaste des châteaux de la Loire. Le roi de France François Ier a supervisé son édification à partir de 1519.

Lors de l’annonce du jumelage, des internautes chinois ont reproché ce mariage entre leur palais détruit et le français destructeur. C’est pourtant le Palais d’été qui proposa ce jumelage au château français.
Mais le souvenir du sac du Palais d’été et l’humiliation qu’il a provoquée en Chine restent toujours présents. Chambord passe outre, au nom d’une coopération touristique. Son directeur, Jean d’Haussonville, explique : «Il n’y a pas de volonté chinoise de nous mettre dans l’embarras. Nous ne sommes pas dans une démarche de réparation mais dans une démarche d’amitié. On regarde vers l’avenir.»
On remarque qu’aucun rapprochement comparable n’a été proposé à un château anglais.

La Chine espère apprendre de la France quant à la conservation et l’entretien de son patrimoine historique face aux flux de visiteurs. Des échanges de diagnostics et d’expériences seront programmés entre techniciens français et chinois. Chambord a rénové ses jardins anglais et ses 6 km de jardins à la française. Le Palais d’été veut gérer mieux ses vastes espaces verts ; les jardins impériaux du Palais détruit avaient une superficie de 3,5 km2
Selon Jean d’Haussonville, l’accord avec le Palais d’été est la démonstration que «jouer la carte de la diplomatie culturelle est une carte qui fonctionne et qui permet de créer des relations qui demeurent».

Le palais d’été est au 19 Xinjiangongmen Road, Haidian, Pékin.
Le château de Chambord est en Sologne, dans le Loir-et-Cher.
Sur un total annuel de 800 000 visiteurs à Chambord, 25 000 sont chinois. Les châteaux environnants organisent des visites communes.
Chambord a aussi signé un accord de jumelage avec le City Palace d’Udaipur en Inde et avec la Venaria Reale en Piémont en Italie.

Photo du tableau représentant le château de Chambord et son domaine peint en 1722 par Pierre-Denis Martin ci-dessus.
Photo des statues du nouveau Palais d’été ci-dessous.

palais-ete-3-nouveau-pekin-hebdo-vin-Chine-Laurence-Lemaire-blog

le Vin, le Rouge, la Chine

Lire le Vin, le Rouge, la Chine : les 147 vignobles achetés par les Chinois sont décrits. Pourquoi sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Versions numérique en PDF 8€ mise à jour au quotidien, version papier en librairie mise à jour tous les 3 mois, et sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé