Château Fauchey est chinois

Lina-fan-gerant-lemaire-hebdo-vin-chine
Un Château chinois aux Prud’hommes
27/07/2017
Cimetiere-chinois-Noyelles-01-lemaire-hebdo-vin-chine
Le cimetière chinois de La Somme à Noyelles-sur-Mer
01/08/2017

29 07 2017 – Le 20 juillet 2017, Maxwell-Baynes-Vineyards spécialiste des transactions viticoles dans le Bordelais et affilié exclusif de Christie’s International Real Estate, annonçait la vente de Château Fauchey, son vignoble en AOC Cadillac Côtes de Bordeaux et son stock, à Profitsun Holdings. Basée à Hong Kong, Profitsun est une société chinoise d’investissement, présidée par Monsieur Xu

Le Bordelais Château Fauchey est chinois

Fauchey-lemaire-hebdo-vin-chine
La propriété, à Villenave de Rions, fait 26 hectares dont 6.51 de vignes.
Les époux Emmanuelli, les vendeurs qui souhaitent prendre leur retraite, avaient acquis château Fauchey en 2010. Ils ont investi dans le domaine : arrachage et replantation de vignes, amélioration des infrastructures. Ils ont mis en place son agriculture biologique en 2010 et ont obtenu le label en 2013. Brûlé lors de la révocation de l’édit de Nantes comme terre protestante, le château du XVème siècle a été remplacé en 1864 par un bâtit de style néo-gothique, restauré récemment. Face aux vignes environnantes, les superbes chambres d’hôtes ont été créées en 2014.

Château Fauchey est géré par le Hugo Tian, résident en France depuis 1987, fin connaisseur du milieu du vin. Maryse Emmanuelli a déclaré : « Après avoir consacré les 7 dernières années de ma vie à cette propriété, il est particulièrement réjouissant de voir quelqu’un intéressé par l’agriculture biologique et l’architecture de ce château exceptionnel, ainsi que la poursuite du projet oenotouristique. ».

Monsieur Xu a déclaré : « Nous recherchions un vignoble avec un beau château pour accueillir les personnes appartenant à notre groupe et nos clubs. Nous comptons distribuer les vins à leurs membres principalement à Beijing, Shenzhen et Hong Kong. »

Villenave de Rions est à 40 kms au Sud de la ville de Bordeaux.

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°12
Les 146 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 138 Châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 3 mois, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

Fauchey-vignes-lemaire-hebdo-vin-chine
Voici 2 commentaires postés sur le site de Vitisphère

juanfelipe 25 juillet 2017
 »Une nouvelle victoire économique pour la Chine, qui se paye le luxe de refuser systématiquement à tout investisseur étranger, le droit de posséder le moindre acre de terrain de son territoire national. »
Régis Chaigne 28 juillet 2017
 »On peut voir les choses comme cela. On peut aussi voir que Bordeaux a toujours été une terre cosmopolite, avec des propriétaires étrangers depuis très longtemps (Belges, Anglais, Danois, Américains… la liste est longue). Voir aussi que ces étrangers n’ont jamais emporté notre terroir dans leur pays. Et presque jamais démonté les châteaux dont beaucoup seraient aujourd’hui en ruine sans leur passion. On peut aussi constater que grâce à ces capitaux étrangers, une économie a pu se développer. Des emplois non délocalisables sont créés, une filière dynamique produit de l’excédent commercial. Ce n’est malheureusement pas avec la consommation française en constant déclin que nous allons faire vivre notre viticulture nationale. Est-il possible et même souhaitable de vouloir vendre notre vin aux Chinois, qui ne sont après tout qu’une nouvelle vague d’investisseurs étrangers, sans leur laisser le plaisir de payer des impôts fonciers et des cotisations sociales dans notre beau pays ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé