Le milliardaire chinois Jack Ma achète château De Sours

goutde-goodfrance
Goût de / Good France, 2ème service ce 21 mars 2016
18/03/2016
kwok-equipe
130 vignobles français sont chinois – 7 pour Peter Kwok
28/03/2016

20 03 16 – Jack Ma est le géant chinois du commerce électronique avec Alibaba. Il s’est imposé comme une figure emblématique en Chine, chef d’entreprise distingué parmi les plus influentes au monde

Le milliardaire chinois Jack Ma achète château De Sours

Jack Ma a acheté Château de Sours dans l’Entre-deux-Mers, en Gironde, en février 2016.

Sours-Jack-Ma-Lemaire-hebdo-vin-chine
Au XIVème siècle, le château était une halte pour les pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. La belle demeure actuelle fut édifiée en 1792.
Le vignoble de 80 hectares est en appellation Bordeaux. Château de Sours Rosé a été décrit par le Times comme ‘’la Rolls Royce des rosés’’.
Le rosé effervescent repose dans le labyrinthe des caves souterraines, caves de calcaire qui datent de 1785.
Le chai a été rénové en 2011. Les vins sont déjà distribués dans plusieurs pays dont la Chine.
Deux résidences de luxe font face à la piscine.
Château de Sours va commencer ses travaux de restaurations, avec l’équipe française de 18 personnes, qui reste en place.
Jack Ma connaît la propriétaire chinoise Zhao Wei ; un partenariat sur la distribution de leurs vins bordelais pourrait être envisagé.

Le château a été vendu par Nicolette et Martin Krajewski ; ces Britanniques l’avaient acheté en 2004. Aux détracteurs de Jack Ma, je veux rappeler que ce château  n’était déjà plus français. Martin Krajewski et sa famille sont propriétaires de Clos Cantenac, un Saint-Emilion Grand cru. Il possède également des vignes en Afrique du Sud et la 1ere distillerie privée à Oslo en Norvège (établie depuis 1927).

Le château est Lieu-dit Le Sours 33750 Saint-Quentin-de-Baron
C’est à 27 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.
La SCEA Château de Sours est affiliée désormais à Junbao Limited, une des sociétés du groupe basée à Hong Kong ; elle est gérée par Kien Leong Lee.

Jack Ma

Il a 51 ans. Issu d’une famille modeste, Ma Yun de son vrai nom a grandi dans la ville d’Hangzhou. Alors professeur d’anglais, il créé, en 1995, l’une des premières pages web de Chine.
En 1999, avec le soutien financier de ses amis, il lance Alibaba, la plate-forme destinée aux commerçants pour faciliter les relations des entreprises avec leurs fournisseurs.
Le groupe Alibaba se diversifie : au début des années 2000, il s’adresse directement aux consommateurs avec Taobao, un site de e-commerce qui fonctionne comme l’américain eBay, son principal concurrent. «Si eBay est un requin dans l’océan, nous sommes les crocodiles dans le fleuve Yangtsé» disait-il en 2011. eBay s’est en effet retiré du marché chinois en 2006.
En 2008, le groupe a lancé T mall, un site de vente en ligne plus haut de gamme, qui regroupe les grands distributeurs internationaux.
Ainsi, 71 % des achats en ligne en Chine sont effectués sur des sites du groupe Alibaba.
Le scandale de 2011 : 2 300 sociétés inscrites sur le site vendaient des produits sans jamais les livrer. Dans sa lutte contre la contrefaçon, que connaissent tous sites de e-commerce, Alibaba a augmenté ses tarifs, provoquant la colère des petits commerçants.
Le milliardaire a quitté ses fonctions en janvier 2013 mais il reste président exécutif du groupe.
L’un des défis de son successeur, Jonathan Lu, était de préparer l’introduction à Wall street du groupe. Alibaba a été introduit en Bourse le 19 septembre 2014 : Jack Ma est devenu l’homme le plus riche de Chine, voire d’Asie, devant le hongkongais Li Ka-shing (A.S Watson).
Il fait partie de l’association Nature Conservancy et a créé une fondation pour la défense de la nature. Il fait aussi la promotion des arts martiaux chinois comme le Tai Chi.

Photos © Château de Sours site et brochure 2015, Old bridge cellar, Samantha Goodhart.

Je cherchais à comprendre pourquoi Jack Ma a investit dans cette appellation, cette région… En fait, la dizaine de châteaux de Zhao Wei, Yuzhu Shi, Gen-Xiong Li et Jack Ma forment une marque commune de négoce : Cellar Privilege

Petit manuel de la réussite chinoise à l’usage du français :
C’est grâce à son excellent niveau d’anglais que Jack Ma a pu  accompagner une délégation officielle à Seattle, aux Etats-Unis en 1995, pour négocier avec un investisseur américain la construction d’une autoroute. Ce travail a été initiatique.
C’est grâce à la tontine, apport financier de la famille et des amis, que Jack Ma a pu imaginer Alibaba.
C’est aussi grâce au réseau chinois, très travaillé, sondé, performant, qui se distingue du nôtre souvent à tout va.

Le 19 mars 2016, lors de l’entretien entre Jack Ma et Mark Zuckerberg sur l’innovation, Mr Ma a noté que Mr Zuckerberg respectait la culture chinoise, ajoutant que les cultures orientale et occidentale devaient apprendre l’une et de l’autre et œuvrer ensemble pour un avenir meilleur.

Lire le Vin, le Rouge, la Chine pour tout savoir sur les investissements chinois dans les 130 vignobles français : www.levinlerougelachine.com
Voir mon interview de 10 02 16 sur  www.bordeaux.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé