Château de Brondeau est chinois

beaune-encheres-lemaire-hebdo-vin-chine
Les enchères des Hospices de Beaune – résultat
26/11/2016
dashang-cave-lemaire-hebdo-vin-chine
La Cave chinoise du groupe Dashang – un abri anti-aérien
30/11/2016

28 11 16 – Château de Brondeau est le 5ème domaine acheté par le groupe chinois Huiyuan Juice ; 3 autres acquisitions seraient en cours. Le groupe diversifie les appellations de ses achats.

Château de Brondeau à Arveyres est chinois

Château de Brondeau

La famille Vuille avait acheté le domaine en 2011 à la famille Meneret-Audy. Les époux Vuille sont ravis de pouvoir profiter de leur retraite.
Les 8 hectares de vignes d’un seul tenant, plantés en merlot, sont en AOC Bordeaux Supérieur. Le Château est situé à Arveyres, à 37 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.

brondeau-1-lemaire-hebdo-vin-chine
Les châteaux suivants, sauf  Château Cazat-Beauchêne, ont été vendus par le chinois Wencheng Li qui n’a pas su respecter ses engagements et ses objectifs.

Château Lucas

à Castillon-la-Bataille, date du XVIème siècle ; ses 12,5 hectares de vignes sont en appellation Castillon Côtes de Bordeaux. C’est la famille Deshors, venue de Corrèze qui a vendu ce domaine à Wencheng Li. La transaction avait été effectuée par Millésime Immobilier, créée par Olivier Vizerie : « on reçoit plusieurs appels par semaine, au nom de Chinois susceptibles d’acheter un vignoble, dit-il. Mais la plupart vient d’intermédiaires non-professionnels. Les interlocuteurs chinois crédibles sont vite identifiés, et le plus souvent ils sont représentés par des avocats ou des notaires. » Et Wencheng Li a revendu à Huiyuan Juice en mars 2015. Château Lucas est à 50 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.

Château La Fleur-Jonquet

à Arbanats, compte 9 hectares de vignes dans le terroir des Graves ; les parcelles sont réparties sur les deux communes de Portets et d’Arbanats ; certaines ont plus de 80 ans. Une partie des bâtiments menaçait de tomber en ruine lorsque Wencheng Li l’a acheté. La propriété avait été achetée en 1986 par Laurence Lataste. Aucun de ses trois enfants ne souhaitait reprendre sa suite et l’agence immobilière d’Olivier Vizerie lui a présenté Wencheng Li fin 2012. Il est désormais à Huiyuan Juice depuis mars 2015.
Les chais sont dans un ancien Phalanstère élaboré par Charles Fournier (1772-1837). Ce type de construction, est un ensemble de bâtiments à usage communautaire qui se forme par la libre association et par l’accord affectueux de leurs membres. Espérons que le nouveau propriétaire aimera restaurer ce lieu.
Le château est à 30 kms au Sud de la ville de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne.

Château Perrin d’Hoge

est à Bonzac, a un vignoble de 10 hectares en appellation Bordeaux et Bordeaux supérieur. Juché sur le sommet de la colline de Bonzac, le château domine l’immense et belle vallée de l’Isle. L’ancien propriétaire, le chef d’escadron Thierry, a détruit la vieille construction pour la remplacer par le château actuel de noble allure vers 1898. Le vignoble a été entièrement renouvelé dans les années soixante. Les chais modernes ont été construits. Il est à Huiyuan Juice depuis fin 2014. Il est à 55 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.
La Dominante à Saint-Denis-de-Pile avait été vendu par Gérard et Laurent Turpeau à Wencheng Li. Faute de bénéfices, ce dernier l’a revendu ainsi que 3 autres vignobles précedement cités. He Liu est le gérant de l’entreprise SCEA château la Dominante depuis mai 2015 ; elle est une Marque associée au Château Perrin d’Hoge.  Ses vignes sont en appellation Bordeaux Supérieur.  Il est à 45 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.

Château Cazat-Beauchêne

Il a été acheté en juillet 2016. Sur ses 118 hectares, 55 sont plantés de vignes en AOC Bordeaux Supérieur.
Il est à 67 kms à l’Est de la ville de Bordeaux.

Une partie, et non la totalité, de tout ces vins est destinée au marché chinois.
Spécialisé dans les jus de fruits frais, Huiyuan Group Holdings se diversifie dans les vins pour monter en gamme. Il a également investi dans des domaines chinois de la province de Jilin en 2012, et dans le Shandong en 2016.

le Vin, le Rouge, la Chine : 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé