Un Château chinois aux Prud’hommes

Vin-blanc-chinoise-lemaire-hebdo-chine
Vins – la Chine se met au Blanc
20/07/2017
Fauchey-chateau-lemaire-hebdo-vin-chine
Château Fauchey est chinois
29/07/2017

27 07 2017 – Les 146 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits dans le Vin, le Rouge, la Chine : 138 châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac. Deux d’entre eux sont « abandonnés » écrivait le quotidien Sud-Ouest le 25 juillet 2017.

Un Château chinois aux Prud’hommes

Lina-fan-Clos-lemaire-hebdo-vin-chine

Une société d’Etat

En Chine, il y a une société d’État, pour chaque province, qui gère l’Energie et investit dans les sources énergétiques : électrique, éolienne, thermique et solaire. Pour la province de Liaoning, LEC Liaoning Energy Investment, présidé par He Jianyong, a été fondé en 1985 par son gouvernement populaire. Devenue une filiale de LEC en 2001, Wu Nu Shan possède en Chine un domaine viticole qui produit du Vin de glace. Le 20 février 2014, elle a acheté les propriétés bordelaises de Luc Thienpont, soit 48 hectares avec sa forêt et ses stocks.  L’ensemble de ces domaines réunit 3 châteaux pour 5 vins.

La crise

Depuis plusieurs mois, depuis le changement de direction en Chine, Vignobles des 4 vents vit une situation de crise. « Les premiers à souffrir du désordre constaté sur place sont les salariés. Sous le sceau de l’anonymat, les témoignages recueillis sur place et autour évoquent des salaires payés avec trois à quatre mois de retard » écrit Julien Lestage pour Sud-Ouest. Le nouveau gérant des châteaux s’est peu intéressé aux vignobles, souhaitant plus afficher le château de Margaux et sa piscine pour organiser des réceptions. Il aurait nommé un chauffeur comme directeur administratif et financier avant de repartir en Chine. Sans connaissances viticoles ni directives, l’argent reste bloqué. En cuve, le millésime 2015 attend sa mise en bouteilles. Les vignes sont mal entretenues voire à l’abandon.

Le changement de président et de gérance

Il semblerait qu’il y ait un problème de politique interne au sein du groupe Wu Nu Shan. L’équipe actuelle de Vignobles des 4 vents a été engagée par l’ancien président. Elle est ‘’au placard’’ depuis octobre 2016 ainsi que la directrice Lina Fan embauchée par le Groupe. La situation ne va pas évoluer dans le bon sens pour cette équipe. Vignobles des 4 vents n’est pas, non plus, mis en vente (plusieurs acheteurs se sont présentés cette dernière année et ont été éconduits). Ainsi, on peut supposer que la nouvelle gérance souhaite mettre en place sa propre équipe, et donc évincer l’équipe actuelle, victime d’un ‘’combat des chefs’’. Luc Thiempont, l’ancien propriétaire, avait déjà proposé ses services comme conseiller technique ; avec son assistante, il aurait approché le nouveau gérant pour être employé à temps plein aux Vignobles des 4 vents ; le nouveau gérant, Monsieur Lyu Hongguang, et lui-même décideraient ainsi d’une nouvelle conduite. Déjà, Rose-Marie Fonseca, ancien salariée de Luc Thiempont, sera embouchée comme responsable commercial à temps plein.

Les Prud’hommes

Quelque soit l’origine du propriétaire, la loi reste française et 6 salariés sur 9 ont saisi les Prud’hommes. Lyu Hongguang ne se rend pas aux convocations. Les frais d’avocat se monteraient déjà à 14 000 €.
« Il nous fait faire trois à quatre devis pour obtenir du matériel. Parfois on n’obtient pas de réponses à nos demandes. C’est désespérant ! » disait l’un des employés actuels à Sud-Ouest.

Les châteaux les plus touchés

Le Clos des Quatre vents : sur 1,2 hectare entre les communes de Margaux et Soussans, il produit une cuvée de prestige ; c’est un vin appelé vin de Garage bien noté depuis des années. La Villa des Quatre sœurs, sur 1,4 hectare à Soussans, est son second vin.
Château Bonneau est une propriété de 26 hectares avec un vignoble de 10 hectares en appellation Haut-Médoc.
Photos : Clos des 4 vents et Chai © Fabien Bouchereau

Lina-fan-chai-lemaire-hebdo-vin-chine

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°12
Les 146 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 138 Châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 3 mois, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé