Rencontre entre Donald Trump et Jack Ma

the-great-wall-1-lemaire-hebdo-vin-chine
The Great Wall, un film sino-américain – la Chine aux USA
11/01/2017
Le-temps-suisse-1-lemaire-hebdo-vin-chine
L’Hebdo – le magazine suisse – article sur la Chine et le vin
18/01/2017

13 01 17 – Donald Trump et la Chine ou l’art du « je t’aime, moi non plus« … Lundi 9 janvier 2017, le fondateur et président du groupe Alibaba, Jack Ma, s’est déplacé dans la Trump Tower à New-York pour y rencontrer le futur président des Etats-Unis (tout comme Bernard Arnaud, patron de LVMH, reçu ce même jour)

Rencontre de Donald Trump et de Jack Ma

par Delphine Gourgues pour lepetitjournal.com/shanghai le 12 janvier 2017

Un entretien de 40 minutes à l’issue duquel l’Américain a déclaré « Jack Ma est un grand entrepreneur, l’un des meilleurs au monde !« . Il poursuit même, « Jack et moi allons faire de grandes choses ensemble !« . Et pour cause ! Le patron du géant chinois de l’e-commerce a promis de fournir des emplois sur le sol américain, on parle d’un million d’ici à cinq ans ! Si Alibaba envisage de renforcer son développement aux Etats-Unis, il ne s’agira pas d’embaucher en direct des salariés américains mais plutôt de soutenir de nombreuses petites entreprises, notamment du secteur agricole, qui vendent leurs produits en Chine. Et donc d’engendrer des emplois par centaines de milliers. On est loin du ton agressif anti-chinois de la campagne électorale de Donald Trump et de ses accusations de non-respect des règles de commerce international (même si celles-ci pourraient cependant ressurgir sans crier gare…). La porte semble donc ouverte aux discussions commerciales entre les deux pays, ce qui est bien plus important que la communication à coups de tweets ! »

Trump-jack-ma-lemaire-hebdo-vin-chine

le Vin, le Rouge, la Chine

Je rappelle que Jack Ma a acheté 4 châteaux dans le bordelais, mettant en avant l’intérêt économique du vignoble régional.
Ils sont décrits dans le Vin, le Rouge, la Chine : les 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé