Le Centre Pompidou à Shanghaï

Gilets-jaunes-chine-lemaire-hebdo-vin
Les Gilets jaunes vus de Chine
17/01/2019
Loudenne-chateau-lemaire-hebdo-vin-chine
Château Loudenne, sa résurrection franco-chinoise
26/01/2019

20 01 19 – Le président français en voyage en Chine en 2018, a confirmé l’ouverture d’un Centre Pompidou à Shanghaï, qui devrait être inauguré au printemps 2019. Le futur Centre Pompidou à Shanghai, alias le West Bund museum, est dessiné par l’architecte anglais David Chipperfield

Le Centre Pompidou à Shanghaï

Après son implantation en Espagne et en Belgique, le musée parisien d’art contemporain, qui mène une intense politique d’ouverture à l’international, a conclu un accord avec la Chine.

Le président du Centre Pompidou, Serge Lasvignes, s’est rendu à plusieurs reprises en Chine. La gestion sera assurée par le partenaire chinois West Bund Group, la société de développement publique de l’arrondissement de Xuhui. « Nous n’interviendrons que pour fournir du conseil, des œuvres et des expositions, précise M. Lasvignes. Il ne s’agit pas d’installer la filiale d’un musée français, mais de mener une coopération pour mieux faire connaître l’art occidental et nos collections à Shanghaï. Et, de l’autre côté, mieux exposer les artistes chinois à Paris. » Shanghai prend en charge la réalisation des expositions (frais de transport, d’assurance, d’éventuelle rénovation d’œuvres) et s’acquitte d’une redevance (de 1 à 1,5 million d’euros) pour l’utilisation de la marque Centre Pompidou. Ce type de partenariat longue durée constitue une rentrée d’argent supplémentaire, non négligeable pour l’institution, dont 60 % du budget annuel (135 millions d’euros) est pris en charge par l’Etat. En s’installant en Chine pour cinq ans ou plus, le Centre Pompidou entend s’implanter au cœur de la scène artistique chinoise pour mieux repérer les artistes de demain.

Centre-Pompidou-Beaubourg-Shanghai-lemaire-hebdo-vin-chine

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°13
Les 162 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 150 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF mise à jour au quotidien – 8€, et sa version papier en librairie mise à jour tous les 3 mois sont en vente sur ce blog et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé