les Chinois en vacances

cave-vin-cite-laurence-lemaire
Régis Deltil dirige la Cave à vins de La Cité du Vin
12/07/2016
mes-fans-laurence-lemaire-vin-chine-hebdo
Les fans de mon livre le Vin, le Rouge, la Chine
04/08/2016

02 08 16 – Considéré comme un plaisir bourgeois sous la Révolution culturelle (1966-1976), le tourisme chinois est longtemps banni par le Parti communiste.
Ca n’est qu’à partir des réformes de 1978 que l’on prend conscience de la manne financière que les loisirs pourraient engendrer.
Source : Aurélie Costenoble pour lepetitjournal.com / Shanghai juillet 2016

les Chinois en vacances

En 1995, le temps de travail hebdomadaire passe de 44 à 40 heures. 1996 est proclamée année des loisirs et des vacances. Instauration l’année suivante des week-ends non travaillés pour les salariés. Mise en place en 1999 de trois Golden Weeks autour de la fête du printemps, de la fête du travail et de la fête nationale. Réforme en 2007 de ces Golden Weeks et passage à 11 jours de congés annuels.

En Chine, les touristes sont principalement issus des nouvelles classes moyennes vivant dans les grandes villes de Guangdong, Shanghai, Zhejiang et Pékin.
Ils sont entre 300 et 400 millions à sillonner leur pays chaque année.
Les régions du sud-ouest et du centre (Yunnan, Sichuan, Jinan) ont le vent en poupe, tandis que les provinces de l’ouest (Xinjiang, Gansu, Qinghai) commencent à tirer leur épingle du jeu. Et contrairement aux idées reçues, les Chinois sont de plus en plus nombreux à partir en famille et entre amis sans guide.

chinois-vacances
Ce qu’ils recherchent avant tout, c’est la modernité des grosses bourgades prospères et surpeuplées, symboles de la puissance économique récente du pays. Parce qu’ils favorisent la sociabilité, ils préfèrent les lieux bruyants et animés.
Une autre sélection est les mingsheng, les zones d’intérêt paysager et historique d’importance nationale comme les Montagnes Jaunes ou la cascade de Huangguoshu dans le Guizhou (en photo).

chinois-vacances-01
Une petite partie de la population commence à aller à la plage. On se baigne peu, on cache son corps des vilains assauts du soleil pour conserver une peau aussi blanche que possible.


Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale du Tourisme, ils étaient 83 millions, originaires principalement des grands centres urbains, à sortir des frontières en 2012 (ils n’étaient que 10 millions en 2000). Si Hong-Kong et Macao, capitales du shopping et du jeu, restent leurs destinations favorites, ils profitent des compagnies low-cost pour s’envoler vers l’Asie : Tokyo, Bangkok, Phuket…
Une part grandissante de touristes chinois va en Europe ; déjà 2,3 millions en 2010 : voyages éclair de deux semaines, dix pays traversés, photo-souvenir face au mingsheng, nuits dans des hôtels 5 étoiles, et surtout le shopping, leur activité favorite : en 2012, la Chine devient la nation la plus dépensière avec 75,5 milliards d’euros dépensés à l’étranger.
Photos © Chine Nouvelle © Leparisien.fr et © Lu W

le Vin, le Rouge, la Chine

le Vin, le Rouge, la Chine : les 137 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 129 châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Versions numérique en PDF 8€ et version papier en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé