Cognac : Victoire juridique en Chine

changyu-afip-lemaire-hebdo-vin-chine
Les 9 vins chinois les plus chers
18/10/2021
Jack-Ma-Alibaba-logo-lemaire-hebdo-vin-chine
Jack Ma est en Espagne
22/10/2021

21 10 21 – Les réseaux de contrefacteurs sont très présents en Chine et entache distinctement la reconnaissance du produit proposé par les appellations françaises comme le Cognac. Chaque année, la contrefaçon oblige certaines marques à se lancer dans une chasse de plus en plus sophistiquée, notamment en Chine où le pays est gangrené par ce phénomène depuis plusieurs années

Cognac : Victoire juridique en Chine

Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac, BNIC, remporte une victoire importante en Chine :  le 2 septembre 2021, la justice chinoise a reconnu pour la 1ère fois que l’importation et la vente de faux produits issu de la contrefaçon portaient atteinte à la marque Cognac.

Cette décision de justice fait suite à une saisie de quelque 10 000 flacons de faux cognac saisis par les douanes. Cette traque fut facilitée par les équipes du BNIC et les contrefaçons ont été détruites. Le BNIC souligne que « Le cognac, très exporté dans le monde et bénéficiant d’une grande notoriété, est par conséquent un produit convoité et donc sujet à la contrefaçon. Pour le BNIC, la protection de l’IG Cognac est un enjeu prioritaire, notamment en Chine, second marché d’exportation du cognac ».

Cette décision est aussi l’aboutissement de plusieurs années de travail et de coopération entre le BNIC et les autorités chinoises : « l’enregistrement de l’IG Indication Géographique Cognac en 2009, puis de la marque collective en 2020, et enfin, des décisions administratives et judiciaires en 2021 sur ce marché clé, sont des étapes essentielles pour la filière », commente Amandine Duthilleul, responsable du département Protection de l’appellation Cognac du BNIC. « L‘objectif, a été de former les autorités de contrôle, comme la douane, pour les sensibiliser à la notion d’Indication Géographique, de protection, leur donner les outils pour reconnaître l’authenticité du Cognac et ainsi déceler les contrefaçons ».C’est la cour de Justice de Chengdu qui a rendu ce verdict en 1ère instance en faveur du BNIC, ce qui permet de rappeler combien ce département Protection de l’appellation Cognac fait un énorme travail dans l’ombre.

La reconnaissance juridique donne la possibilité aux autorités chinoises de repérer et d’intervenir plus facilement en cas d’infraction.

Si le Bureau National Interprofessionnel du Cognac est très investi dans la lutte anti-contrefaçon pour protéger l’Indication Géographique Cognac en Chine, il a déjà connu quelques batailles importantes dans cette guerre incessante avec les contrefacteurs dans d’autres pays. Mais cette victoire en Chine est peut-être sa plus belle conquête et ressemble à une victoire décisive puisqu’elle est la 1ère décision judiciaire en Chine dans une affaire de contrefaçon.

Le chinois ChangYu possède le cognac Roullet-Fransac. Lire mon article https://www.hebdovinchine.com/changyou-vin-de-bordeaux-cognac/

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits dans mon livre : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
230 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 6 mois depuis 7 ans, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion

Mot de passe perdu ?

error: Contenu protégé