Des contrefaçons de vins de Bordeaux démantelées en Chine

Monlot-zhao-wei-portrait-lemaire-hebdo-vin-chine
L’actrice chinoise Zhao Wei est boycottée par la Chine
30/08/2021
Best-Of-wine-tourism-lemaire-hebdo-vin-chine
Best Of Wine Tourism 2022 de la Nouvelle Aquitaine, le palmarès
08/10/2021

04 10 21 – Shunyilifei a créé une étiquette de vin de Bordeaux, un faux propriétaire et une fausse histoire de château. Source © Natalie Wang

Des contrefaçons de vins de Bordeaux démantelées en Chine

Un banquet de mariage dans la province orientale du Shandong en Chine a conduit la police à découvrir une affaire de contrefaçon de vin de Bordeaux. Il s’agirait d’une cargaison de 13 000 bouteilles correspondant à 300 millions de RMB soit 46,5 millions de dollars.

contrefacon-chine-vin-lemaire-hebdo

10 caisses de vins de Shunyilifei ont été achetées par le marié via un contact WeChat pour un total de 3000 RMB soit 465 USD. Le QR code sur la contre-étiquette indiquait un prix de 6800 RMB soit 1053 USD par bouteille ; mais après « des remises importantes et une offre à durée limitée », le marié a pu acheter son vin pour seulement 50 RMB soit 7,7 USD la bouteille.

De plus, son taux d’alcool étiqueté titre 16,8%. C’est bien trop élevé pour un vin Bordelais, mais c’était sans doute un moyen d’attirer les buveurs d’alcools forts comme le Baijiu.

Shunyilifei a même inventé l’histoire du Château Shunyilifei : selon son site chinois, il aurait été bâti en France en 1758 par le membre de la 4ème génération de la famille J.D. Segur, le baron Shunyi. Ce baron de fiction aurait acquis ses 15 hectares de vignoble de qualité supérieure après une guerre contre Château Lafite Rothschild en 1755. Sur l’étiquette le château est représenté par la très belle porte Cailhau, bien réelle au centre-ville de Bordeaux.

Le Wine Searcher n’a pas trouvé Shunyilifei, ni son château et encore moins son baron.

Le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux, le CIVB et la police du Shandong ont conclu que Shandong Shunyi Wine Company a violé les droits de propriété intellectuelle. Contacté par le medias Vino Joy News, le représentant du CIVB en Chine, Thomas Jullien, s’est félicité de la répression des autorités chinoises contre les contrefaçons : « Il s’agit d’une affaire importante qui met en évidence l’efficacité et les engagements des autorités chinoises à protéger les acteurs du marché du vin. »

Shandong Shunyi Wine Company n’en est pas à son 1er coup : en 2014, la société avait enregistré une marque, similaire au français Castel, en modifiant ses lettres pour créer Catesle ; mais elle a été poursuivie par le groupe français pour contrefaçon.

Il est à supposer que d’autres marques aient été contrefaites par Shandong Shunyi Wine Company

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits dans mon livre : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
230 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 6 mois depuis 7 ans, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé