une Ecole franco-chinoise en Alsace pour le Commerce du vin

Le-Figaro-Lemaire-hebdo-vin-chine-une
Le Figaro – les Chinois investisseurs par Laurence Lemaire
04/02/2017
Dubern-restaurant-2-lemaire-hebdo-vin-chine
Le restaurant Dubern et Château Renon – Yunjie Zhou est à Bordeaux
14/02/2017

07 02 2017 – En Alsace, les cours de l’Académie internationale du vin sont programmés pour la rentrée 2018 – commerce, gestion, production du vin et restructuration des vignobles.

Une Ecole franco-chinoise en Alsace pour le Commerce du vin

«Je me suis rendu compte de la nécessité d’ouvrir une formation dans le domaine du vin français et plus particulièrement alsacien qui souffre de son image, surtout à l’export», explique Dominique Destouches, président du négoce VPCF Vins de propriétés et châteaux de France. Il n’existe à l’heure actuelle aucune école qui enseigne la gestion et la vente du vin». Ce constat le provoque : Dominique Destouches projette d’installer une Académie internationale du vin à Landersheim dans le Bas-Rhin, dans des locaux vacants de l’équipementier sportif Adidas. Il s’est donc associé à Marc Rinaldi, homme d’affaires alsacien multi-cartes, propriétaire du Domaine Martin Schaetzel près de Colmar, et à Chengqing Sun, homme d’affaire dans l’immobilier et la finance en Chine. «L’objectif est de former les futurs cadres de l’économie du vin» précise Marc Rinaldi.

Alsace-ecole-vin-lemaire-hebdo-chine

Marc Rinaldi et Dominique Destouches, 2 des 3 actionnaires du projet, entourent Yu Baugé, nièce de Chengqing Sun et future directrice administrative de l’Académie internationale du vin. Photo © DNA – G.E.

«L’enseignement sera dispensé par des professeurs d’université et des professionnels. A son issue, l’étudiant aura un diplôme universitaire et un vrai métier».
La 1ère promotion est prévue pour septembre 2018 ; 100 étudiants, dont 40 Chinois, suivront les cours de cette formation dans les locaux de la Maison de l’emploi et de la formation de Saverne. «Il s’agira d’une année de rodage pour prendre de l’expérience», dit Dominique Destouches.
Les effectifs augmenteront à 300 étudiants pour la rentrée 2019, et 600 pour 2020.
Les candidats seront alors sélectionnés sur leur passion pour le vin, leur curiosité, leur recherche de l’excellence et leur «bon sens paysan». Ils débourseront entre 10 000 et 20 000 euros, logement et stages compris, pour intégrer l’Académie ; le siège se situera alors dans le bâtiment Adidas, à Landersheim. La moitié des places reviendra à des étudiants chinois.

Le pari des 3 investisseurs est que ces étudiants deviennent, dans le monde et notamment en Chine, les ambassadeurs des entreprises qui les auront accueillies, des vins français et des vins d’Alsace en particulier. Les 3 investisseurs espèrent placer les appellations viticoles alsaciennes sur de nouveaux marchés. «Il y a une véritable opportunité d’exporter nos vins alliés à leur gastronomie», se réjouit Dominique Destouches.

Lire le Vin, le Rouge, la Chine : les 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé