Emmanuel Macron, un Président qui aime le vin

Cannes-film-chinois-1-lemaire-hebdo-vin-chine
Le film chinois Walking Past the Future salué par la critique du Festival de Cannes
23/05/2017
Bouteilles-vin-lemaire-hebdo-chine
La bouteille de vin, couchée ou debout ?
24/05/2017

23 05 2017 – La sommelière attitrée de l’Elysée sélectionne les vins d’une cave de près de 14 000 bouteilles issues des plus grands domaines français. Emmanuel Macron n’a jamais caché son amour pour le vin. Serait-ce l’occasion pour le vin français d’être soutenu et non plus combattu ?

Emmanuel Macron, un Président qui aime le vin

« S’ils pouvaient avoir un avis sur les menus, jamais je ne les ai vus intervenir dans le choix d’une bouteille » dit Bernard Vaussion qui a travaillé 40 ans dans les cuisines de l’Elysée, en évoquant les Présidents de la Vème République. Le général de Gaulle aimait les champagnes de Drappier et de Laurent Perrier, Pompidou aimait les bordeaux de Rothschild, les grands crus de Pauillac et Château Poujeaux de Moulis-en-Médoc. Jacques Chirac préférait la bière ; il demandait des fiches sur les vins servis en cas de questions de l’un de ses hôtes. Nicolas Sarkozy ne buvait pour ainsi dire pas d’alcool et c’est avec Carla Bruni que Virginie Routis discutait de ses choix. François Hollande laissait carte blanche à sa sommelière.
Ce sont bien des bouteilles françaises que les chefs d’état se voient offrir lorsqu’ils sont reçus à l’Elysée. Sa cave ne contient aucun vin étranger.

Macron-vin-lemaire-chine-hebdo

Emmanuel Macron

Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été élu 8ème Président de la Vème République avec plus de 66% des voix. Dans un entretien à Terre de vins le 14 décembre 2016, Emmanuel Macron avouait ses goûts classiques pour le vin : blancs de bourgogne et rouges de bordeaux ; il confiait son faible pour des références plus sophistiquées : Château Roc de Cambes des Côtes de Bourg et les rouges de Bandol. « Lorsque je suis entré chez Rothschild, j’ai eu l’occasion de former vraiment mon palais, même si je ne buvais pas du Lafite tous les midis, malheureusement ! Nous prenions des vins plus accessibles. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de plaisir à échanger avec Alexis Weil qui s’occupe, pour la banque, des transactions liées au vin. Ensemble, nous avons fait quelques explorations du côté de Chablis, notamment… » Pour lui, un repas sans vin est un repas un peu triste : « Le vin, c’est l’âme française. Il relève de nos usages. Je fais partie de ces Français pour qui un repas sans vin est un repas un peu triste. J’ai été élevé par mes grands-parents qui avaient cette formule : ‘’le vin rouge est un antioxydant.’’ Il n’y avait pas de caractère culpabilisant. » Et à la question de savoir s’il faut augmenter le symbole de prévention du vin pendant la grossesse, il répond : « je n’y suis pas favorable. (…) la réponse n’est pas forcément à chercher dans la taille de l’étiquette, plutôt dans la prévention, dans le travail que l’on doit faire dès le Planning familial ».

Lire l’interview de Terres de vin : http://www.terredevins.com/actualites/macron-president-aimait-vin/

Emmanuel Macron définit le cap pour les années à venir vis-à-vis des autres pays. «Il faut renforcer notre efficacité à la promotion export. Nous devons obtenir ce que les Chiliens ont obtenu avec la Chine notamment : la fin des droits de douane. Je veux aussi promouvoir et faire reconnaître nos indications géographiques avec les grands pays ». Les droits de douane passeraient de 50 à 0% en Chine, une véritable révolution pour le secteur.

Photo © Rodolphe Escher

Audrey Bourolleau

C’est elle qui était chargée des questions agricoles du projet d’Emmanuel Macron. Passée par Baron Philippe de Rothschild, France Boissons puis à l’Union des Côtes de Bordeaux, elle était devenue secrétaire générale de Vin et Société, l’organisme de défense des intérêts de la filière viticole en France. Elue femme de l’année en 2014 par la Revue du Vin de France, la nomination de cette ambassadrice du vignoble français à un poste clé est une bonne nouvelle pour la filière viticole française ; elle est conseillère agriculture, pêche, forêt et développement rural à l’Elysée, auprès du Président Macron.

La sommelière attitrée de l’Elysée

Virginie Routis a les clés de la cave de l’Elysée depuis neuf ans. Cette Bordelaise de 38 ans est la 1ère femme à occuper le poste de chef sommelier de la présidence. Elle veille sur 14 000 bouteilles destinées à être servies lors des dîners d’Etat, officiels, ou déjeuners de travail organisés au palais présidentiel. La cave, créée en 1947 sous la présidence de Vincent Auriol, a été renouvelée en partie grâce à la vente aux enchères en 2013 de 1 200 bouteilles : certains Grands crus étaient disponibles en trop petites quantités pour être servis lors de dîners officiels.

Sommeliere-virginie-routis-elysee-lemaire-vin-chine-hebdo

Lire le Vin, le Rouge, la Chine : les 144 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 136 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé