Le Vignoble de la Géorgie à La Cité du Vin de Bordeaux

Le-temps-suisse-1-lemaire-hebdo-vin-chine
L’Hebdo – le magazine suisse – article sur la Chine et le vin
18/01/2017
Bel-air-lemaire-hebdo-vin-chine
Château Bel Air à Belvès de Castillon est chinois
21/01/2017

20 01 17 – Du 31 juillet au 5 novembre 2017, le vignoble de la Géorgie sera l’invité d’honneur, avec ses nombreux cépages autochtones et leurs kwevris, ces jarres en terre cuite de 800 à 3500 litres, qu’ils enterrent pendant la vinification – cette technique, toujours en cours, est inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO

A la Cité du Vin, chaque année, un vignoble étranger sera son invité :  la Géorgie

georgie-kvevri-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
Otar Daniele
Ministre de l’agriculture de la Géorgie, est venu à Bordeaux fin février 2016 pour signer le contrat de co-organisation entre l’État de Géorgie et la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, présidée par Sylvie Cazes.
La présentation du vignoble de Géorgie et les ateliers de dégustation seront entourés d’œuvres d’art du pays.
Photo de Dimitri Ermakov XIXe – XXe siècle © Musée National de Géorgie

La viticulture en Géorgie

Elle est l’une des plus anciennes du monde : 6 000 ans avant J.C. Le vin de Géorgie est blanc, rouge, rosé, pétillant, mais le rouge demi-doux voire doux est un classique. Les 100 000 hectares de vignes sont implantés essentiellement dans la Kakhétie. Délaissées sous l’URSS, les méthodes de vinification ancestrales sont remises au goût du jour par quelques vignerons.
La Cité du Vin exposera des cornes à boire, des céramiques de grappes et des statuettes en bronze de personnages en train de boire. « Il s’agit de défendre, valoriser et transmettre la dimension culturelle du vin, tout en le rendant accessible au plus grand nombre » dit Philippe Massol, directeur de La Cité du vin.

georgie-fete-organiste-niko-pirosmani-laurence-lemaire

Coté Arts, Véronique Lemoine responsable scientifique de la Fondation, espère les présences de Merab Mikeladze et de David Lordkipanidze directeur du Musée National de Géorgie, ainsi qu’une collaboration avec les collectionneurs du pays.

Le peintre Niko Pirosmani (1862-1918) s’est largement inspiré de la vigne et du vin, des banquets et des doukanis : les tavernes de Tbilissi (la capitale) étaient un haut lieu de la vie nocturne où le vin coulait à flots. Les hommes chantent beaucoup entre les toasts : les chakrulo sont des chants polyphoniques masculins chantés à capela ; à la fin des banquets (les soupras), les hommes ivres Georgie-livre-lemaire-hebdo-vin-chinegardent tenue et dignité car l’ébriété est honteuse en Géorgie.
Photo : Carroussel à l’orgue de barbarie, Datiko Zemel, Niko Pirosmani, Huile sur toile, 106 x 198 cm, 1906.

Lire le livre de Pascal Reigniez Au pays de la Vigne et du Vin, la Géorgie Ed. les Indes savantes sept 2016.

Lire le Vin, le Rouge, la Chine sur les investissements des chinois dans les vignobles français, 146 à ce jour  www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé