Le musée du vin en Chine avec la Cité du vin de Bordeaux

Gilles-Pauquet-etiquette-taila-chine-lemaire-hebdo-vin
Gilles Pauquet est consultant viti-vinicole de Taïla Group en Chine
02/03/2019
club-med-fosun-chine-sanya-lemaire-hebdo-vin
Le groupe chinois Fosun c’est le Club Med, St Hubert, Lanvin etc
10/03/2019

08 03 19 – La Cité du vin de Bordeaux va accompagner la conception d’un équipement culturel autour du vin en Chine. Le projet verra le jour à Fangshan, région chinoise qui compte déjà une trentaine de propriétés viticoles

Un musée du vin en Chine avec la Cité du vin de Bordeaux

Le 12 décembre 2018

« L’ouverture, si le projet aboutit, d’un grand musée du vin en Chine, ne doit rien au hasard, explique Philippe Massol, directeur de La Cité du vin de Bordeaux, à César Compadre de Sud-Ouest. Ce pays continent occupe, depuis des années les pensées de nombre de professionnels du vin en France et ailleurs (…) Une bouteille sur dix produite en Gironde est consommée à Hong Kong Pékin ou Canton (…) Sans la Chine, le commerce du vin et des spiritueux français ne serait pas le même. L’Empire du Milieu est également au centre du jeu, car ses investisseurs ont achetés des dizaines de propriétés en Gironde. Avec environ 3% des surfaces viticoles entre leurs mains, ils sont les étrangers les plus représentés (…) C’est le pays incontournable aujourd’hui dans l’univers viticole. Le Maire de Pékin veut son musée du vin. Nous allons participer à sa création, les accords sont en train d’être signés (…) Ce n’est pas une cité comme chez nous, c’est autre chose. Nous apporterons nos connaissances sur toutes les facettes du monde. Ce sera aussi un lieu culturel, autour du vin chinois et de la France, avec pédagogie et apprentissage. Ce musée sera dans le vignoble de Fanshan, et le nom prévu est ‘’les chemins de la connaissance’’. A Bordeaux, il s’est écoulé 7 ans entre les premières réunions et l’ouverture de notre cité. Les Chinois se voient ouvrir la leur dans 3 ans. »

Voilà c’est fait

La Cité du vin va accompagner la conception d’un équipement culturel autour du vin en Chine. Le projet verra le jour à Fangshan, région chinoise qui compte déjà une trentaine de propriétés viticoles. Les grandes lignes sont posées; le site présentera au Chinois l’histoire du vin, de sa consommation et sa production avec un parcours initiatique, bien sur différents de ceux proposés aux Bordelais, car « le niveau de culture en Chine sur le vin est très différent de celui que nous avons en France« , explique Philippe Massol. Les Bordelais vont diriger le projet chinois. L’équipement est porté par une société en cours de constitution; elle va assurer le montage financier et juridique, comme les investissements privés et les Autorités chinoises qui prennent part au projet. Ce partenariat avec la Chine est aussi financier car la Fondation de la Cité du vin de Bordeaux sera payée pour la conception du projet. A suivre donc…

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°13
Les 162 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 150 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF mise à jour au quotidien – 8€, et sa version papier en librairie mise à jour tous les 3 mois sont en vente sur ce blog et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé