Pernod Ricard lance son 1er whisky single malt chinois

contrefaçon-vins-tianjin-foire-lemaire-hebdo-chine-
Des vins contrefaits à la Foire de Tianjin en Chine
25/10/2021
Loudenne-chateau-lemaire-hebdo-vin-chine
Le groupe chinois Moutai est contraint de revendre Château Loudenne
04/12/2021

22 11 21 – Pernod Ricard, le géant français des boissons, lance son 1er whisky single malt chinois après 10 ans de préparation, pour une production de 100 fûts destinés aux collectionneurs fortunés et aux clients privés. Source © Natalie Wang / Vino joy news

Pernod Ricard lance son 1er whisky single malt chinois

Pernod Ricard a investi 1 milliard de RMB, soit environ 150 millions de dollars pour sa distillerie de whisky nommée The Chuan, à Emeishan dans la province du Sichuan. Le nom The Chuan est un hommage à la rivière qui traverse la province et the signifie riche et multiple. La 1ère pierre du complexe a été posée le 29 août 2019.

Son single malt sera mis en bouteille et commercialisé sur les normes du whisky chinois : les règles chinoises exigent 2 ans de vieillissement en fûts de chêne, et le groupe tentera un vieillissement de 3 ans.

pernod-ricard-chuan-lemaire-hebdo-vin-chine

photo © Pernod Ricard

« Nous sommes le premier groupe à lancer un projet de cette envergure, se félicitait Alexandre Ricard, le patron de l’entreprise, petit-fils du fondateur de l’entreprise Paul Ricard qui a pris les commandes en février 2015. Nous serons les premiers à proposer un whisky single malt chinois. Quand nous investissons en Chine ou en Afrique, c’est une stratégie à long terme. La Chine est le 2ème marché le plus porteur pour Pernod Ricard, après les États-Unis ».

Philippe Guettat, PDG de Pernod Ricard Asie, a souligné : « Notre maître distillateur, Yang Tao, a collaboré avec les plus grands maîtres distillateurs du Groupe, en Ecosse, pour importer en Chine le plus authentique savoir-faire en matière d’élaboration du whisky et bénéficier de l’eau de source du Mont Emei, réputée pour sa grande pureté. Ce jour marque une étape importante dans cette aventure et nous avons hâte de partager notre vision et faire découvrir le single malt de The Chuan aux amateurs du monde entier. »

Conçue par le cabinet d’architectes chinois Neri & Hu, la distillerie présente une architecture intemporelle s’intégrant au paysage et incarnant le sens artistique raffiné inhérent à l’élaboration et à l’assemblage du whisky. Le site accueillera une programmation artistique permanente, inaugurée par l’installation Fractal Structure – Infinite Shan Shui de Zhan Wang, l’un des artistes contemporains les plus célèbres de Chine ; en hommage au terroir d’Emeishan, sa sculpture s’inspire des éléments naturels présents autour de la distillerie. Avec son ouverture au public, prévue pour 2023, la distillerie ambitionne d’accueillir 2 millions de visiteurs sur les 10 premières années, contribuant ainsi à asseoir l’influence culturelle du Sichuan tout en dynamisant l’économie locale.

Une visite virtuelle de la distillerie est proposée sur le site http://app.infinitydigital.cn/view360

Pernod Ricard tente d’influencer les buveurs de Baijiu vers le whisky mais aussi vers le vin ; il possède également une propriété viticole Helan Mountain en Chine dans le Ningxia : ce vignoble s’étend sur 300 hectares dans une plaine face aux montagnes Helan Shan qui illustrent les étiquettes du domaine.

En Chine, Pernod Ricard est le leader des groupes internationaux de vins et spiritueux, avec un réseau de distribution couvrant l’ensemble du pays. De grandes marques, comme le cognac Martell ou les whiskies écossais Chivas Regal et Royal Salute y sont vendues depuis plus de 3 décennies. Elles constituent aujourd’hui le premier portefeuille de spiritueux importés en Chine, rejointes ces vingt dernières années par d’autres marques du Groupe.

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits dans mon livre : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
230 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 6 mois depuis 7 ans, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion

Mot de passe perdu ?

error: Contenu protégé