Des vins contrefaits à la Foire de Tianjin en Chine

Jack-Ma-Alibaba-logo-lemaire-hebdo-vin-chine
Jack Ma est en Espagne
22/10/2021
pernod-ricard-chuan-lemaire-hebdo-vin-chine
Pernod Ricard lance son 1er whisky single malt chinois
22/11/2021

25 10 21 – Malgré l’intensification de la répression des autorités chinoises contre les vins contrefaits, des faux s’affichaient à la Foire aux vins, la China Food & Drinks Fair, du 15 au 19 octobre 2021 à Tianjin. Source © Natalie Wang pour Vino joy news

Des vins contrefaits à la Foire de Tianjin en Chine

La China Food & Drinks Fair fait partie de la plus grande foire des vins et spiritueux de Chine, organisée 2 fois par an, une au printemps à Chengdu et la foire d’automne cette année à Tianjin.

Natalie Wang pour Vino joy news : « Avec des restrictions de voyage, nous n’étions pas en mesure d’assister à la Foire ; des sources, qui ont demandé l’anonymat par crainte de représailles, ont partagé avec nous certains des pires contrevenants de vins contrefaits repérés lors du salon. »
« Ridiculisé par les professionnels du commerce comme un Disneyland des faux, l’ampleur des contrefaçons vues à la Foire est considérable ; des fabricants des contrefaçons dont Satusri, France Boyani Winery, et même des récidivistes connus tels que Shanghai Feidisi Trading Company ont réussi à exposer leurs vins en toute impunité. »
Ce qui est un peu rassurant, c’est qu’il y a des organisations et des autorités sur le terrain qui inspectent les faux vins. GS1 China, la division chinoise de l’organisation, établit des normes pour le commerce mondial et la traçabilité des produits, et suit avec diligence les codes-barres des faux présumés. Mais les faux vins sont souvent produits par des entreprises qui peuvent importer des vins en vrac d’un pays d’origine et obtenir ainsi le code-barres légitime de la société source ; elles l’appliquent sur leurs produits frauduleux.

le Disneyland des faux

Mettre les vins de Bordeaux dans des bouteilles de Châteauneuf du pape ou confondre le Languedoc en tant que région viticole de Gironde sont quelques exemples.

– Le Pompaddy Conti est façonné de la même manière que le Domaine de La Romanée Conti en Bourgogne ; le fraudeur voulait flatter les buveurs bordelais et les amateurs de Bourgogne en étiquetant le vin à la fois comme Bordeaux Supérieur et Bourgogne Premier Cru. Et il est écrit que le vin est un assemblage Merlot, Malbec et Cabernet Franc. Cette cargaison de faux semble provenir du distributeur Shanghai Feidisi Trading Company et de son producteur Shunyilifei déjà épinglé sur une opération de vin de Bordeaux contrefaits. Lire mon article : https://www.hebdovinchine.com/contrefacons-de-vins-de-bordeaux-demantelees-en-chine/

contrefaçon-vins-tianjin-foire-lemaire-hebdo-chine-

– Le groupe Castel, géant du Français du vin, est contrefait par Catesle et le vin vient de Sicile en Italie, pas de France. Encore une fois, cette imitation est distribuée par Shanghai Feidisi Trading Company et produite par Shunyilifei. En 2014, cette société a été poursuivie par le groupe Castel pour violation de marque, et cette année, cette marque Catesle a été déclarée invalide après plus de 6 ans de bataille judiciaire. Il est choquant de voir comment l’entreprise, épinglée dans au moins 2 affaires juridiques, a quand même réussi à exposer à la Foire aux vins de Tianjin. En plus de fabriquer une gamme de faux vins de Bordeaux, la même entreprise vend également du cognac et des whiskies frauduleux sur son stand.

catesle-contrefaçon-vins-tianjin-foire-lemaire-hebdo-chine-

– Une autre nouveauté à la Foire est l’étrange mariage entre Bordeaux et Châteauneuf du Pape de la vallée du Rhône : un vin rouge Vallee Hapelle Vin de Bordeaux est embouteillé dans une bouteille de Châteauneuf du Pape. Ce faux évident n’a pas arrêté les producteurs de contrefaçons.

bordeaux-chateau-neuf-contrefaçon-lemaire-hebdo-vin-chine

– Une imitation de l’incomparable Château Petrus à Pomerol : la bouteille a l’aspect du célèbre domaine bordelais mais l’étiquette indique un vin du Languedoc. La contrefaçon est fabriquée par une société appelée Bcmoel, dont le nom chinois est par coïncidence le même que Petrus (柏翠) Malgré ses imitations de mauvaise qualité, le stand n’a pas manqué de visiteurs. Par-dessus tout, la société promet un cadeau d’une valeur de 300 000 RMB (50 000 USD) pour chaque commande de 20 000 RMB (3130 USD), une stratégie que tout commerçant soucieux des affaires ne comprendrait certainement pas. Mais encore une fois, rien ne semble avoir beaucoup de sens ici, alors quelle différence cela fait-il ?

– un autre imitateur a nommé sa contrefaçon de Château Lafite Lfed of War Manoir. L’étiquette a son symbole à cinq flèches en bas à gauche.

lafite-contrefaçon-tianjin-lemaire-hebdo-vin-chine

L’ouverture du nouveau bureau du CIVB, Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, renforcera sans doute la collaboration avec les autorités chinoises locales pour lutter contre les contrefaçons de Bordeaux sur le marché chinois.

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits dans mon livre : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
230 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 6 mois depuis 7 ans, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion

Mot de passe perdu ?

error: Contenu protégé