Pourquoi la bouteille de vin contient-elle 75 centilitres ?

Master-of-wine-lin-lemaire-hebdo-vin-chine
La Master of Wine, le Cahors et la Chine
21/03/2020
linges-expo-01-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
les Dessous d’une pince à linges – expo de photos de Chine
26/03/2020

bouteille-portrait-digby-lemaire-hebdo-vin-chine

25 03 20 – Le choix de la mesure de 75 cl. est dû à nos voisins anglais. Les vignerons bordelais ont choisi cette valeur parce qu’ils faisaient commerce avec eux.

Pourquoi la bouteille de vin contient-elle 75 centilitres ?

Les principaux clients des viticulteurs français étaient les Anglais et leur système de mesure est différent : leur unité, appelée Gallon impérial , valait précisément 4,54609 litres. Ils transportaient le vin de Bordeaux en barriques de 225 litres, correspondant à 50 gallons. Cette barrique de 225 litres correspond à 300 bouteilles de 75 centilitres.
Un gallon vaut donc 6 bouteilles. C’est d’ailleurs pour ça, qu’aujourd’hui encore, les caisses de vins contiennent 6 ou 12 bouteilles.
La contenance de la bouteille de vin a été standardisée au XIXème siècle.

Sir Kenelm Digby

Sir Kenelm Digby, (en portrait ci-dessus) diplomate anglais, physicien et alchimiste (Gayhurst 1603 – Londres 1665)  est l’inventeur de la ‘’bordelaise’’ en 1632 ; cette bouteille de verre fumé, droite, aux épaules hautes, si  caractéristique.
Au XVIIème siècle, les centres de production de bouteilles en verre se développent partout en Europe, mais elles sont trop coûteuses. Les liquides alimentaires sont servis dans des cruches, pichets, gourdes en cuir ou en étain, ‘’au cul du tonneau’’. Et donc, Sir Kenelm Digby inventa la bouteille de vin moderne et la forme de la bordelaise actuelle. Le développement en Angleterre de fours à charbon permettra la production en masse de bouteilles en verre plus lourdes et plus résistantes, qui remplaceront progressivement les autres récipients.

Pierre Mitchell

Pierre Mitchell (Swords près de Dublin 1687- Bordeaux 1740) est issu d’une famille anglaise établie en Irlande. Cet industriel a créé la 1ère verrerie de bouteilles,  à Eysines près de Bordeaux en 1723. Puis il fonde son entreprise en s’installant au faubourg des Chartrons, actuellement occupé par la rue de la Verrerie, l’impasse Mitchell, la place Mitchell, la rue d’Aviau et le cours de Verdun ; à l’époque, l’endroit était des marais, des vignes et des champs – photo ci-dessous. En 1738, sa verrerie sera promue Verrerie royale de Bordeaux et il deviendra le plus grand producteur de bouteilles de France. Pierre Mitchell serait le créateur du Jéroboam ainsi nommé par les Bordelais en 1725.
Pierre Mitchell crée aussi le domaine viticole de Château du Tertre vers 1736, et son vignoble sera un cinquième Grand Cru classé 1855.

Bouteille-forme-Verrerie-Mitchell-chartrons-1830-lemaire-hebdo-vin-chine

La 1ère bouteille en plastique apparaît dans les années 1960 ; la 1ère bouteille en aluminium dans les années 2000.

1   Demi bouteille 0,375 Litres
2   Bouteille 0,75 Litres
3   Magnum 1,5 L = 2 Bouteilles
4   Double magnum 3 L = 4 Bouteilles
5   Jeroboam 4,5 L = 6 Bouteilles
6   Impériale 6 L = 8 Bouteilles
7   Balthazar 12 L = 16 Bouteilles
8   Nabuchodonosor 15 L = 20 Bouteilles
9   Melchior 18 L = 24 Bouteilles

bouteille-bordeaux-format-lemaire-hebdo-vin-chine

le Vin, le Rouge, la Chine 

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 158 Châteaux en bordelais, 10 en France et 2 Maisons de cognac. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Depuis 6 ans, mises à jour quotidiennes de la version numérique 8€, et tous les 6 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Livre-mis-a-jour-depuis-6-ans-lemaire-hebdo-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé