Les salons Vinexpo Hong-Kong et ProWein sont reportés à cause du coronavirus

Rancinan-radeau-des-illusions-musee-mer-marine-lemaire-hebdo-vin-chine-1
Rancinan et Gaudriault, Base sous-marine et Musée Mer Marine de Bordeaux
28/02/2020
Cognac-Chine-1920-calendrier-jules-robin-and-co-AD16-lemaire-hebdo-vin
Château Mirefleurs et le cognac Roullet-Fransac pour ChangYu – histoire
06/03/2020

03 03 20 – Les salons Vinexpo Hong-Kong et ProWein sont reportés à cause du coronavirus. Source © Jean-Pierre Stahl pour Côté Châteaux

Les salons Vinexpo Hong-Kong et ProWein sont reportés à cause du coronavirus

Le salon Vinexpo Hong-Kong est reporté au 8-10 juillet 2020 du fait du coronavirus

Ce salon a lieu à Hong Kong au Convention & Exhibition Centre tous les 2 ans. Le prochain rendez-vous était fixé du 26 au 28 mai 2020 ; il est reporté.

Compte tenu du contexte des plus délicats en Chine et dans le monde du au Covid-19, les organisateurs de Vinexpo Hong-Kong ont décidé de reporter le salon. La décision a été prise pour répondre « à la demande de la grande majorité des exposants » et afin « d’accompagner développement business de la filière Asie-Pacifique dans de bonnes conditions pour l’ensemble des participants ».
En tant qu’organisateur, « Vinexpo fait de la santé de ses exposants et de ses visiteurs une priorité » annonce le communiqué, aussi ce report sur les dates des 8,9 et 10 juillet semble satisfaire les opérateurs sur le salon. Ainsi Philippe Castéjà président de Borie-Manoux commente : « Vinexpo Hong-Kong est un rendez-vous clés business en Asie, nous accueillons donc très positivement le report …qui nous permettra de renouer avec nos clients et de dynamiser la fin de l’année. » Selon Carmen Fernnadez, coordinatrice expositions et événements auprès de Navarro Lopez, « nous maintiendrons notre présence à Vinexpo HK en juillet prochain, En raison de son importance pour le secteur du vin, Vinexpo sera notre meilleure plate-forme pour assurer la reprise de nos activités en Asie-Pacifique ». Rodolphe Lameyse, directeur Général de Vinexpo, dit : « Nous nous devions de pouvoir proposer une alternative à nos clients et nous mettons tout en œuvre pour faire de Vinexpo Hong Kong 2020 une édition business incontournable en Asie-Pacifique ».
En espérant bien sûr que le Coronavirus ait nettement régressé ou soit stoppé d’ici là.

En attendant, Vinexpo se tient normalement actuellement à New-York ces 2 et 3 mars, dans un contexte défavorable pour les vins français avec les taxes Trump de 25% qui portent sur les vins français de – de 14°.

vinexpo-hong-kong-2020-affiche-lemaire-hebdo-vin-chine
vinexpo-hong-kong-affiche-juillet-2020-lemaire-hebdo-vin-chine

Le salon ProWein est reporté à cause du coronavirus

1500 exposants français devaient participer à ce salon.
Le salon ProWein, prévu du 13 au 15 mars 2020, représente pour de nombreux bordelais et autres viticulteurs du Sud-Ouest un rendez-vous des plus importants avec de nombreux clients et importateurs étrangers. Mais le report de ce salon à une date ultérieure, pris par précaution à cause du coronavirus, remet en question la commercialisation des vins et fait planer une incertitude pour nombre de viticulteurs.

Réactions de quelques vignerons du sud-ouest
Certains décrivent ProWein comme « le Vinexpo Bordeaux d’il y a 20 ans ». Pascal Cuisset du Château des Eyssards campe ainsi la métaphore pour dire combien ce salon a pris de l’ampleur et est devenu un événement incontournable pour qui veut vendre du vin. « C’est pénible, tous ces petits grains de sable, on y voyait 100% de nos clients, les Japonais étaient là, on n’a jamais eu autant de prospects, il y avait aussi les Anglais, le monde du vin est en train de changer et on était optimiste car on vend avec un bon rapport qualité-prix, Wine Paris nous avait déjà mis en lumière mais là le coronavirus cela va plomber le marché. On avait pourtant un gros programme mais là ça fait pschitt… »

Pour Sylvie Courselle, du château Thieuley, l’annonce de l’annulation et du report de ProWein est une difficulté supplémentaire « c’est une année 2020 qui n’est pas facile, outre les difficultés du marché, l’économie tourne au ralenti et nous aussi on tourne au ralenti. Cet annulation de ProWein se traduit en de nombreux rendez-vous annulés, c’est du travail en plus car on va avoir certainement plus d’échantillons à envoyer aux clients. Même si, pour l’instant, le marché français n’est pas trop impacté et même si le marché japonais continue de fonctionner, les marchés sont plus frileux, à l’instar des USA. Les commandes se font en début d’année ; si ProWein se tient en juillet, il y aura moins de retombées ».

Et Pascal Cuisset de renchérir : « on vend 85 % à l’export, là ça pique, cela devait être pour nous le plus gros ProWein depuis des années. Là c’est compliqué, car on ne va pas prendre la voiture pour aller voir nos clients, on ne va pas tomber dans la sinistrose, on va essayer de rebondir, sinon j’ai peur que cela sonne le glas de beaucoup de monde ». Le problème du report comme l’explique aussi Pascal Cuisset, c’est qu’un tel salon un peu plus tard dans la saison n’est plus en phase avec les traditionnels carnets de commande qui se font plus tôt. « Aux mois de mai-juin, cela ne sert à rien, c’est un peu tard et puis on a autre chose à faire », en rapport notamment au travail de la vigne.

« Ce salon, le plus grand au monde et le plus influent jusqu’alors, pouvait redonner du souffle à la morosité commerciale dans le vin. En effet, la taxe de Trump, le Brexit, le relâchement du marché Chinois, la conjoncture en France et maintenant le Covid-19 … la filière vin souffre », résume Pierre Rebaud, responsable commercial du Château de la Rivière de propriété chinoise. Malgré ces désagréments, certains estiment que cette décision était la bonne, compte-tenu du mauvais contexte : « Beaucoup de clients, notamment américains, avaient déjà commencé à annuler leur visite. Inutile d’engager des frais et du temps pour aller dans un salon vidé de 50% ou plus de ses visiteurs », estime Jean Christophe Meyrou, responsable  du Château Bellefont Belcier appartenant au hongkongais Peter Kwok. 

On croise les doigts pour que Messe Düsseldorf trouve une date qui contente les viticulteurs qui, non seulement savent faire du vin, mais ont aussi besoin de le vendre. Le contexte économique, et lié à ce coronavirus, n’aide pas pour le moment à espérer que cela aille mieux dans les semaines et mois à venir…

Lire l’article de décembre 2019 sur le Prowein China 2019 https://www.hebdovinchine.com/prowein-china-2019/

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
La version numérique en PDF mise à jour au quotidien – 8€, et la version papier en librairie mise à jour tous les 6 mois, sont en vente sur ce blog et sur le site www.levinlerougelachine.com

Prowein-2020-affiche-salon-lemaire-hebdo-vin-chine
Livre-mis-a-jour-depuis-6-ans-lemaire-hebdo-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé