Vin & Société : Krystel Lepresle – Audrey Bourolleau – Campagne de pub

Quebec-bordeaux-fete-vin-affiche-lemaire-hebdo-chine
Bordeaux Fête le Vin à Québec du 31 août au 3 septembre 2017
30/08/2017
Guerci-9-lemaire-hebdo-vin-chine
Aurodeva Guerci peint avec le vin
07/09/2017

07 09 2017 – Krystel Lepresle devient la déléguée générale de Vin & Société en remplacement d’Audrey Bourolleau ; cette dernière devient conseillère agriculture à l’Elysée

Vin & Société
Krystel Lepresle remplace Audrey Bourolleau qui a dirigé Vin & Société de novembre 2012 à mai 2017

Vin-societe-Krystel-Lepresle-lemaire-hebdo-chineKrystel Lepresle

Elle est une habituée du milieu viticole : elle a dirigé l’Association pour l’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial de l’UNESCO entre 2008 et 2016, inscription obtenue avec succès le 4 juillet 2015. Elle est spécialiste de la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé, mission qu’elle a remplie au sein de l’UNESCO entre 2003 et 2008.

«Cette sensibilité aux questions de patrimoine constitue un atout majeur pour la mise en œuvre des actions sociétales et politiques de la filière viticole », disait Joël Forgeau, Président de Vin & Société.

Krystel Lepresle expliquait : « Comprendre la dimension culturelle du vin nous permet de remettre au cœur des enjeux sociétaux deux notions indissociables : celles de liberté et de responsabilité. La liberté d’éprouver du plaisir à boire du vin. La liberté de valoriser de façon responsable un produit bimillénaire »

 

La campagne publicitaire du ministère des Solidarités et de la Santé et l’INCA Institut National du Cancer

Vin & Société dénonce une stigmatisation directe des 500 000 acteurs de la vigne et du vin

La campagne publicitaire

Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’INCA Institut National du Cancer ont lancé le 5 septembre 2017 une vaste campagne d’information visant à modifier les habitudes alimentaires des Français, consommation d’alcool incluse, afin de prévenir les cancers imputables à l’alcool.

L’un des visuels de la campagne d’information cible directement le vin à travers la représentation d’un tire-bouchon. «Je suis particulièrement indigné par cette campagne qui vise directement notre produit. Chacun le sait, le tire-bouchon est le symbole de la consommation de vin, du partage et de la convivialité. Je constate qu’elle est déployée massivement alors que les exploitations viticoles françaises sont en pleines vendanges et que se déroulent les traditionnelles foires aux vins de la rentrée » déclare Joël Forgeau, vigneron et Président de Vin & Société. Selon lui, le parti pris de cette campagne réduit le vin à une molécule d’éthanol, et, symboliquement, elle lui impute la responsabilité des cancers liés à la consommation d’alcool en général. Cette campagne s’adresse d’ailleurs à l’ensemble de la population française plutôt qu’aux populations à risque et aux consommateurs excessifs.

Deux affiches

Elles ont un ton humoristique : « Réduire sa consommation d’alcool diminue le risque de cancers. Franchement c’est pas la mer à boire » et « Plus de légumes et de céréales complètes, c’est moins de risque de cancers. Ce n’est vraiment pas la fin des haricots ».

Cancer-publicite-affiche-lemaire-hebdo-vin-chine

La consommation

« Notre société doit-elle être gouvernée par le seul principe de précaution ? » interroge Joël Forgeau. Ce fléchissement est d’autant plus surprenant que la consommation de vin s’est déjà profondément transformée, baissant de près de 60% entre 1960 et 2015. 1 Français sur 2 est un consommateur occasionnel (de 1 à 2 fois par semaine), 15 % sont des consommateurs réguliers, et 33% des Français sont abstinents. « Vin & Société est attachée à la lutte nécessaire contre les risques pour la santé liés à une consommation excessive d’alcool.  Nous renouvelons notre demande de dialogue constructif avec les pouvoirs publics pour bâtir une approche équilibrée entre santé, éducation, culture, viticulture et économie » ajoute le Président de Vin & Société.

Vin-societe-logo-lemaire-hebdo-chine

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°12
146 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 138 Châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF mise à jour au quotidien, et sa version papier en librairie mise à jour tous les 3 mois sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!