Yantaï, la ville préférée des francophones de Chine

mes-fans-laurence-lemaire-vin-chine-hebdo
Les fans de mon livre le Vin, le Rouge, la Chine
04/08/2016
berne-concours-lemaire
Frédéric Berne, Concours de Vignerons et terroirs d’avenir
19/08/2016

18 08 16 – La ville de Yantai dans le Shandong est arrivée 1ère de la compétition de cet été 2016 : elle est la municipalité chinoise préférée des francophones parmis les 35 municipalités Chinoises qui participaient à ce concours.

Yantaï, la ville préférée des francophones de Chine

La belle qualité de vie à Yantai

l’hospitalité de ses habitants, ses 900 kms de rivages, ses lacs, ses forêts, ses montagnes, ses collines, ses fruits, ses vins, sa cuisine, ses industries en font le second PIB du Shandong et le 20eme de Chine.

changyou-chateau

Le début de la viticulture chinoise moderne date de 1892, année de la création de la 1ère entreprise viticole à Yantai dans la province de Shandong : Chang Bishi (1841-1916), Chinois de Malaisie, a été aidé par Gustave Chocquin de Sarzec, Consul de France en Indonésie, pour choisir les cépages adaptés et financer le matériel technique ; il a planté 150 cépages européens. Ses vins étaient aromatisés à la cardamome, à la cannelle ou au safran. Il nomma sa société ChangYu (en photo ci-dessus) en référence à son nom et au caractère chinois yu signifiant prospérité. Sun Yat-Sen a apprécié cette alliance franco-chinoise et Chang Bishi est devenu vice-ministre du Commerce en 1903. Mao a également visité sa cave et calligraphia : « il faut laisser le peuple boire du vin. »
La production de vin de Yantai représente plus de 40% de la production totale de la Chine. Ses 200 domaines viticoles produisent chaque année la moitié de la production chinoise.

ChangYu et la Zhang Yu Wine Company a été créée en 1892 ; ChangYu est le plus grand producteur de vin en Chine avec près de 24% de part de marché. La société emploie 4 000 personnes. Les vins ChangYu Cabernet sont présents dans plus de 3 000 supermarchés, cavistes et hôtels en Europe. Son château, dans le district de Miyun près de Pékin, a été achevé en juin 2007 ; il a été financé par Yantai ChangYu Winery, par les États-Unis, l’Italie et le Portugal, et largement soutenu par l’Organisation internationale de la vigne et du vin ; son président honoraire et président d’honneur est le français Robert Tinlot.

changyu-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine

À proximité du château, au milieu des vignes, se trouve une reproduction fidèle d’un village français : ruelles pavées, petits cafés, bar à cigares, un bureau de poste et une église au centre de la grande place, restaurants et hôtel ; un bâtiment est réservé au SPA, un autre à l’organisation de conférences et séminaires. Les touristes profitent de l’atmosphère occidentale, visitent le musée du vin du château et son impressionnante cave de 3 000 m2 avec 550 fûts (un fût compte 300 bouteilles) ; la plupart est importé de France.
En 2002, ChangYu et le groupe français Castel ont fondé un domaine viticole.
ChangYu a acheté la Maison de cognac Roullet-Fransac en 2013 et 90% de Château Mirefleurs à Castel fin novembre 2015 – lire leur article.

le Vin, le Rouge, la Chine

Texte extrait du livre le Vin, le Rouge, la Chine. Les 137 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 129 châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Versions numérique en PDF 8€ et version papier en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine
changyou-chateau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé