La Chine lutte contre sa pollution

La Chine, le Vin et le Chocolat
01/05/2015
Sicambre-lemaire
Le Sicambre de Bordeaux River-Cruise
08/05/2015

08 05 15 – Les projets de plantations massives d’arbres en Chine : l’augmentation de la végétation dans les savanes d’Australie, d’Afrique et d’Amérique du Sud provoque les pluies. La Chine augmente intentionnellement sa végétation avec les projets de plantation d’arbres. Son Grand Mur Vert est plus grand projet écologique mondial.

La Chine lutte contre sa pollution

La Chine construit une ceinture d’arbres qui va s’étendre sur 4.500 kilomètres entre le nord et le nord-ouest du pays, pour tenter de bloquer l’avancée du désert de Gobi.13 millions d’hectares de forêt sont plantés depuis 2008. La quantité de carbone absorbé par la végétation a augmenté de 4 milliards de tonnes depuis une douzaine d’années.

Le réchauffement climatique arrivera plus vite si une partie de nos émissions de CO2 ne sont pas capturée par la croissance végétale. 50% des émissions dues aux activités humaines restent dans l’atmosphère, même après que l’autre moitié a été prise en charge par la végétation terrestre et les océans.
Le dioxyde de carbone, ou CO2, est un gaz identifié comme l’un des principaux acteurs de l’effet de serre, et, par rebond, du réchauffement climatique. Ses émissions s’enroulent en spirale au-dessus des continents et varient d’intensité en fonction des saisons, elles se formant au-dessus de la Chine, de l’Amérique du Nord et de l’Europe, avant de circuler le long de l’ensemble de l’hémisphère nord. Par ailleurs, il est également possible d’observer l’émission d’un gaz plus toxique, le monoxyde de carbone.
Durant 6 semaines, du 8 août au 16 septembre 2008, pour les Jeux Olympiques de Pékin, les autorités avaient fermé des centrales thermiques et usines, et imposé l’alternance des véhicules 1 jour sur 2 ; le ciel de la capitale s’était nettoyé de 43% de son dioxyde d’azote, de 48% de son monoxyde de carbone, de 60% de son dioxyde de soufre et d’une proportion respectable de ses microparticules µ2,5.

Un équilibre subtil existe entre le dioxyde de carbone et la flore, car les plantes absorbent, lors de la photosynthèse, le CO2, essentiellement lors du printemps et de l’été dans l’hémisphère nord, avant de se relancer de plus belle, une fois ces saisons terminées. Il faut planter et pas seulement des vignes pour favoriser les pluies.
L’irrigation pour les vignes : pour faire du vin il faut une pluviométrie adaptée. La découverte de l’irrigation, particulièrement l’irrigation goutte à goutte, a permis aux vignobles de se développer dans les pays chauds. En Californie, il n’y aurait pas eu de viticulture sans cette irrigation, pas plus qu’il n’y en aurait eu en Argentine ou au Chili… L’irrigation maitrisée a repoussé les problèmes dus au climat. Aujourd’hui, il existe des vignes sous l’équateur, au Japon, en Chine. Mais il sera toujours nécessaire de s’adapter à l’environnement, au sol, au climat, et c’est pour ça que un terroir est inimitable.

Le nuage brun d’Asie : ce nuage de pollution de 3000 mètres d’épaisseur recouvre la Chine et le Nord de l’Inde, puis s’étale du Japon à l’Indonésie depuis une vingtaine d’années. De décembre à avril, il persiste à cause des aérosols et suies, des composés chimiques, de combustion des déchets agricoles, fumier et bouses, carburants fossiles des véhicules, des industries et des centrales électriques, à cause des rejets de millions de fourneaux brûlant du bois…
La peau du raisin est très perméable. Si vous vendangez près d’une cuve à mazout, le vin risquera de sentir le mazout. Sans pour autant mettre un nom sur une odeur de pollution, ce nuage brun est mauvais pour les vignobles chinois.

Au 1er trimestre 2015, la Chine a développé autant de capacité de production d’électricité solaire que toute la capacité existante de la France. L’Allemagne est encore en tête, avec 38,2 GW de capacité en 2014. La Chine affichait 28,1 GW en 2014 et deviendra le leader mondial du solaire en 2015. Elle a annoncé une baisse de sa production de charbon de 0,5 % à 2,5 %. mais son rythme de progression du solaire ne permet pas de diminuer significativement sa part du charbon.

obama-jinping-lemaireBarack Obama et Xi Jinping © AFP

Quelques mois avant la conférence sur le climat, à Paris en décembre 2015, la Chine et les Etats-Unis sont parvenus à un accord le 12 novembre 2014 pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les 2 premiers pollueurs de la planète représentent à eux seuls 45 % du total des émissions de CO2.
Le 8 mai 2015, le ministère chinois de la Protection de l’environnement a dévoilé les noms de 18 entreprises coupables d’émissions excessives et de falsification des données sur la pollution. La Chine a adopté une loi sur l’environnement, en 2014, promettant des sanctions plus sévères pour les infractions.

le Vin, le Rouge, la Chine

Lire le Vin, le Rouge, la Chine sur les investissements des Chinois dans les vignobles français : les 112 domaines sont décrits. 232 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Versions papier 20€ et numérique 8€ seulement, sur www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé