La Chine et le Cognac

changyu-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
La Chine et le groupe français Pierre Castel
01/08/2015
Languedoc-lemaire
La Chine et le Vin du Languedoc
12/08/2015

10 08 15 – Les investisseurs chinois s’intéressent au Cognac ; ils sont conscients du succès de ce produit en Chine, et grâce à leur connaissance du marché local, ils assurent eux-mêmes la distribution auprès de la classe moyenne

La Chine et le Cognac

Le 16 octobre 2013, Roullet-Fransac, la Maison de négoce de cognac et de pineau créée en 1838, et sa magnifique demeure bâtie en 1760 aux portes de la vieille ville, ont été achetées par le Groupe chinois ChangYu, qui possède 20 000 hectares de vignes en Chine. Il étoffe ainsi sa gamme des cognacs commercialisée en Chine.

En août 2012, Xiang Zhong Yang, pour sa société Cartak basée à Hong Kong, a acheté Cognacs Menuet, une toute petite marque de cognac créée en 1850 à Saint-Même-les-Carrières; elle était tombée en désuétude. «Nous avons été confrontés à des difficultés administratives : transférer des capitaux étrangers en France, c’est très compliqué et très contrôlé. Les demandes d’autorisations ont été longues. Il a fallu du temps, mais je savais que les intérêts communs entre nos deux pays allaient converger», a dit Xiang Zhong Yang.
Début février 2015, il a acheté le domaine de Breuil : c’est un hôtel 3* de 18 chambres, 2 suites, un restaurant et un parc de 7 hectares, devenu ainsi la vitrine des Cognacs Menuet. L’hôtel est dirigé par la jeune Ying Lu. Le domaine de Breuil sera renommé Château Menuet fin 2015. «Maintenant que Cognacs Menuet a un domaine, l’achat futur de vignes est bien un sujet en réflexion », a dit Antoine Lam.

Cognacs-Menuet-Antoine-Lam-domaine-du-Breuil

Cognacs Menuet Antoine Lam domaine du Breuil

Antoine Lam dirige cette maison de négoce ressuscitée grâce à Xiang Zhong Yang, cet homme d’affaires de 45 ans, originaire de Macao : Xiang Zhong Yang alias Monsieur Yang a fait fortune en Chine dans la distribution des eaux-de-vie et dans l’immobilier, notamment à Shantou et Zhuhaï, deux métropoles qui comptent 5,4 et 1,5 millions d’habitants.
Monsieur Yang vient à Cognac régulièrement depuis 1999. Il explique : «J’étais le distributeur en Chine de la marque Menuet. J’ai découvert qu’il n’y avait pas de volonté de promotion de la marque en France et à l’international. Elle a pourtant une belle histoire. J’ai décidé de l’acheter pour la développer.» Son projet ambitieux est la création d’un hall d’exposition important à Zuhaï, entièrement consacré au cognac. «Je n’y accueillerai pas seulement la marque Menuet, mais l’ensemble des marques qui le souhaiteront.» Il ajoute : «Je suis un passionné. J’ai la culture du cognac. J’ai l’habitude de sélectionner moi-même les cognacs. Tout passe par moi.» Franck Valente est son conseiller particulier.
Le siège de Menuet est situé dans la zone de Monplaisir à Cognac ; l’entreprise y a installé son unité d’embouteillage avec du matériel chinois. L’investisseur convoite les locaux de l’ancien club de bridge de la ville de Cognac.

Les Chinois, en général, s’intéressent également aux oliveraies et à toute production bénéficiant du sigle AOC, prestigieux symbole du Made in France.

le Vin, le Rouge, la Chine

Texte extrait de le Vin, le Rouge, la Chine sur les investissements des Chinois dans les vignobles français : les 115 domaines sont décrits. 240 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Versions papier 20€ et numérique 8€ sur www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé