Huawei devrait ouvrir sa 1ère usine hors de Chine en Alsace en 2023

faure-brac-philippe-sommelier-lemaire-hebdo-vin-chine
Anosmie, agueusie, hyposmie, parosmie, covid et œnologues
16/03/2021
chine-ouighours-drapeau-lemaire-hebdo-vin
Quatre officiels chinois interdits dans l’UE, dix Européens interdits en Chine
24/03/2021

18 03 21 – Huawei, le géant chinois des télécoms, ouvrira le 1er site de production d’équipements, notamment liés à la 5G, en dehors de la Chine, en France, en Alsace, à Brumath courant 2023, a annoncé, le 26 janvier 2021 Catherine Chen vice-présidente et membre du Conseil d’administration de Huawei, lors d’une visio-conférence entre Shenzhen, la mégapole industrielle de Chine, et Strasbourg,  siège de la région Grand Est

Huawei devrait ouvrir sa 1ère usine hors de Chine en Alsace en 2023

L’usine en région Grand Est

Huawei avait annoncé le 17 décembre 2020 sa décision d’installer son usine au Business Parc de Brumath dans le Bas-Rhin, ville d’environ 10 000 habitants à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg dans la région historique et culturelle d’Alsace, et depuis le 1er janvier 2021, dans le territoire de la Collectivité européenne d’Alsace. « C’est une collaboration fructueuse qui permet d’aboutir à l’implantation de cette future usine, s’est félicité le président LR de la région Grand Est Jean Rottner, saluant un investissement majeur qui fait du bien à une économie locale qui en a bien besoin aujourd’hui ». En aparté, l’élu admettra le paradoxe qu’il y a, pour un homme politique de Droite, à traiter avec une entreprise soumise à l’autorité du Parti communiste chinois le PCC : « Faut-il pour autant refuser de la valeur ? » Dans un communiqué, Huawei a indiqué vouloir bâtir à Brumath « une usine écologique, en utilisant notamment des matériaux et des processus de construction écoresponsables et en limitant drastiquement l’impact énergétique de l’usine. » « Cette usine sera une référence en matière de respect de l’environnement », a insisté Jacques Biot, président du conseil d’administration de Huawei France.

huawei-logo-lemaire-hebdo-vin-chine

Huawei European Wireless Factory

Le groupe chinois va investir 200 millions d’euros dans ce site baptisé Huawei European Wireless Factory. Il produira les principaux équipements composant les stations de base sans-fil, c’est-à-dire les antennes destinées au marché européen. « Il produira des équipements de stations de base pour toutes les générations de technologies, y compris 3G, 4G et 5G », a précisé Linda Han vice-présidente des affaires publiques de Huawei, chargée de la France.
« Si elle s’installe en Alsace avec l’aide de l’Etat français, c’est pour l’excellence de la main-d’œuvre et des infrastructures », expliquait Catherine Chen vice-présidente de Huawei, avant de conclure : « Nous travaillerons main dans la main. »
Selon Huawei, le site de 40 000 mètres carrés devrait générer 300 emplois directs, 500 à terme, et devrait produire l’équivalent d’un milliard d’euros d’équipements par an. Sa filiale Huawei Technologies France promet d’y investir 200 millions d’euros. « Notre choix, c’est celui du made in France pour l’Europe, expliquait Jacques Biot président du conseil d’administration de Huawei France, assurant que Huawei, dans le cadre de la conception et de la construction de l’usine, ira rechercher et évaluer avec le plus grand intérêt les fournisseurs français ».

Considéré comme le plus avancé des principaux fournisseurs d’équipements 5G, le géant chinois, est présent en France depuis 2003 ; il emploie actuellement près d’un millier de personnes en France et 12 200 emplois indirects et compte 23 centres de recherches R&D en Europe qui emploient au total 13 000 salariés et procurant 170 000 emplois indirects.

Les controverses autour des pratiques de Huawei ne s’essoufflent pas

Antoine Griezmann a rompu son contrat de sponsoring avec Huawei le 10 décembre 2020. Le joueur français du FC Barcelone a invoqué des soupçons de surveillance de la minorité Ouïgoure, persécutée par le gouvernement chinois, par des logiciels de reconnaissance faciale mis au point par Huawei. Le gouvernement français condamne fermement l’oppression des Ouïgours, la considérant « inacceptable »… Lire mon article du 16 12 20 : Huawei, Ouïghour, Griezmann et les autres https://www.hebdovinchine.com/huawei-ouighour-griezmann-et-autres-chine/ Voir aussi le coup de gueule de Raphael Glucksmann qui accuse les dirigeants politiques de complicité le 17 12 20 sur https://www.youtube.com/watch?v=Yz5n_367Ur8

Manifestation

150 personnes ont manifesté le jeudi 18 mars 2021 devant le conseil régional du Grand Est à Strasbourg contre l’implantation de l’usine Huawei, dénonçant les liens entre le géant des télécoms et la Chine. Ils brandissaient des drapeaux tibétains ou des pancartes proclamant « Huawei = persécution des Ouïghours » ou encore « Pas d’usine Huawei en Alsace ». Les manifestants ont adressé une lettre ouverte à Jean Rottner, président LR de la Région Grand Est qui a beaucoup œuvré pour la venue du géant chinois en Alsace. Huawei n’a bénéficié « d’aucun traitement de faveur », a indiqué Jean Rottner, rappelant que le versement de la subvention publique promise n’aura lieu que si Huawei réalise ses « investissements industriels en Alsace ».
Les manifestants se sont rendus ensuite devant l’Institut Confucius de Strasbourg, l’un des 17 en France, qu’ils pointent comme un « outil de propagande et d’infiltration de Pékin ».

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Depuis 7 ans, la version numérique en PDF  est mise à jour au quotidien – 8€, et sa version papier en librairie mise à jour tous les 6 mois ; elles sont en vente sur ce blog et sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé