Quatre officiels chinois interdits dans l’UE, dix Européens interdits en Chine

huawei-logo-lemaire-hebdo-vin-chine
Huawei devrait ouvrir sa 1ère usine hors de Chine en Alsace en 2023
18/03/2021
Thibaut-Layrisse-blaye-lemaire-hebdo-vin-chine
Thibaut Layrisse dirige le Syndicat Viticole de Blaye
26/03/2021

24 03 21 – Ouïghours : sanctionnée par l’Union européenne pour sa répression des Ouïgours, la Chine a répliqué en interdisant l’entrée sur son territoire à dix personnalités européennes, dont l’eurodéputé français Raphaël Glucksmann

Quatre officiels chinois interdits dans l’UE, dix Européens interdits en Chine

Quatre officiels chinois sur la liste noire

L’Union européenne a mis lundi 22 mars 2021 quatre officiels chinois sur une liste de personnes sanctionnées pour violation des droits de l’homme. Ces quatre responsables sont impliqués, selon l’UE, dans le système de répression violent qui frappe les ouïghours. Les quatre hommes ont désormais interdiction d’entrer sur le territoire européen, et leurs avoirs sur le continent sont gelés. « Ce sont les premières sanctions européennes contre la Chine depuis l’embargo sur les armes imposé au lendemain du massacre de Tiananmen en 1989, et la première fois que la Chine répond du tac au tac à de telles mesures. Or il est plus facile d’imposer des sanctions que de les lever, elles compliquent un retour à des eaux plus calmes  », explique  Pierre Haski.

Dix Européens sur la liste noire

La Chine a donc répondu quelques heures plus tard, en sanctionnant dix Européens parmi les plus fervents défenseurs de la cause Ouïghours : des parlementaires néerlandais, bulgare, le vert allemand Reinhard Bütikofer Président de la délégation parlementaire pour les relations avec la Chine, un think tank européen, une association parlementaire, un chercheur suédois et l’eurodéputé français Raphaël Glucksmann qui avait prononcé à Bruxelles un discours en forme de j’accuse pour dénoncer la répression contre les ouïghours. Ni eux, ni leur famille ne peuvent plus entrer en Chine, ni à Hong Kong et Macao.
« Être sanctionné par des tyrans est un honneur », a assuré Raphaël Glucksmann.
Pour le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Raphaël Glucksmann fait partie de ces Européens qui ont « répandu malicieusement des mensonges et des désinformations sur les Ouïgours qui ont porté gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine ». « Soyons clairs : ces sanctions sont ma médaille d’honneur. Le combat continue », a affirmé Raphaël Glucksmann sur Twitter. « Les Anglais, les Canadiens et les Américains adoptent les mêmes sanctions que l’Union européenne contre des responsables de la répression des Ouïghours : enfin les choses bougent. Plus que jamais, il faut continuer à se mobiliser et à faire pression », a-t-il réclamé.

L’Ambassadeur de Chine en France

Et dans le même temps, Lu Shaye, l’Ambassadeur de Chine en France s’en est pris au chercheur français Antoine Bondaz qui travaille à la Fondation pour la recherche stratégique. Lui aussi s’est exprimé sur la situation des Ouïghours, mais également sur les pressions exercées par la Chine lors de la préparation d’un voyage à Taiwan pour des sénateurs – Taiwan est un sujet épineux pour Pékin qui considère que l’île est une province comme une autre et non un territoire indépendant.  L’Ambassadeur chinois à Paris a traité Antoine Bondaz sur Twitter de « petite frappe, troll idéologique, hyène folle ». L’ambassadeur sera reçu par Jean-Yves le Drian, notre ministre des affaires étrangères, qui défend également Raphaël Glucksmann : « Dans nos relations avec la Chine, il n’y a pas de place pour les insultes et les tentatives d’intimidation contre des élus de la République et des chercheurs. Nous défendons ceux qui incarnent la liberté d’expression et la démocratie. Toujours et partout », a-t-il certifié sur Twitter.

La politique chinoise de répression contre les Ouïghours

Depuis 2013, le gouvernement chinois mène une violente politique de répression envers les Ouïghours. Surveillés à outrance, chacun de leurs faits et gestes peut constituer un motif pour être détenu en prison. Cette politique se justifie, selon le gouvernement chinois, par une lutte contre l’extrémisme religieux, soit une lutte contre tout ce qui diffère de la ligne idéologique du Parti Communiste Chinois. Les Ouïghours sont envoyés dans des camps de rééducation et dans des usines à travers la Chine pour réaliser un travail forcé : une main d’œuvre corvéable à souhait dont bénéficient les firmes multinationales dont Huawei, et plus particulièrement celles de l’industrie textile. C’est ce que dénonce, entre autres, l’eurodéputé Raphaël Glucksmann. Ecoutez son j’accuse du 17 12 20  sur https://www.youtube.com/watch?v=Yz5n_367Ur8
Lire mon article du 28 11 20 : Boycotter les produits made in Ouïghours sur https://www.hebdovinchine.com/boycotter-produits-made-in-ouighours-chine-marques-textile-internationales/
Voir l’émission C’est dans l’air sur France 5 du 23 12 20 à 18h
Lire aussi mon article de janvier 2021 : Rescapée du Goulag chinois – Le 1er témoignage d’une survivante ouïghoure  https://www.hebdovinchine.com/temoignage-survivante-ouighoure-chine/

Manifestation-Ouigours-paris-lemaire-hebdo-vin-chineManifestation contre les persécutions des Ouigours, place de la République à Paris le 14 mars 2021 © AFP / Jérôme Leblois / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
230 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Depuis 6 ans, la version numérique en PDF est mise à jour au quotidien – 8€, et la version papier en librairie est mise à jour tous les 6 mois ; elles sont en vente sur ce blog et sur mon site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion

Mot de passe perdu ?

error: Contenu protégé