Un consortium australien contre un investissement chinois

auguste-sullivan-lemaire-hebdo-vin-chine
Château Auguste, un rosé pour l’américain Tom Sullivan
15/12/2016
vendanges-savoir-vin-lemaire-hebdo-vin-chine
Les Vendanges du Savoir à La Cité du Vin de Bordeaux
19/12/2016

Le gouvernement australien renforce son contrôle sur les investissements étrangers dans le pays.
4 grandes familles d’éleveurs australiens ont créé un consortium pour empêcher le groupe chinois Shanghai CRED d’acquérir le 1er propriétaire foncier d’Australie, le groupe Kidman.

Un consortium australien contre un investissement chinois

Kidman – Shanghai CRED – Hancock

Ces familles d’éleveurs, parmi les plus riches d’Australie, se sont associées au groupe Kidman qui détient 2,5% des terres agricoles d’Australie, soit plus de 70 000 km2 et 185 000 têtes de bétail. Ce consortium proposait 270 millions d’euros pour contrer l’offre de 255 millions d’euros du promoteur chinois Shanghai CRED qui s’est récemment associé au groupe minier australien Hancock.
La milliardaire Gina Rinehart veut diversifier l’activité de son empire minier, qui a souffert de l’effondrement des prix du fer et du charbon, et elle investit à tour de bras dans l’agriculture. Son groupe Hancock, achèterait 2/3 de l’empire foncier Kidman, le groupe chinois n’en contrôlerait qu’1/3 : un montage plus rassurant pour l’opinion australienne.
Par deux fois déjà, le gouvernement australien s’est opposé aux offres chinoises sur le groupe Kidman au nom de l’intérêt national.
Hancock, a déposé une offre pour acquérir 67% de l’empire Kidman, le roi du bétail. Les 33% restants seront détenus par le promoteur immobilier chinois Shanghai CRED. Ensemble, ils proposent 365 millions de dollars australiens à la famille Kidman pour huit stations d’élevage à travers le pays. Cette 3ème proposition semble convenir à tous : «La terre australienne aux Australiens» dit l’ensemble de la majorité libérale-nationale.

kidman-australie-lemaire-hebdo-vin-chine

L’Australie a renforcé son contrôle sur la vente à des investisseurs étrangers d’infrastructures d’intérêt national. Les règles ont été durcies depuis l’octroi à un groupe chinois de la gestion du port de Darwin.

Darwin

En octobre 2015, le gouvernement australien du Territoire du Nord a confié la gestion du port de Darwin à l’entreprise chinoise Landbrige avec un bail de 99 ans ; c’est site stratégique, puisque c’est la porte vers l’Asie. Désormais le groupe chinois Landbridge supervise tout le port, y compris la base de ravitaillement des États-Unis et ses marines, 2500 prévus en 2017. Mais le gouvernement chinois n’apprécie pas le projet du Pentagone d’établir une base navale permanente à Darwin, pour réparer et ravitailler en carburant ses navires de guerre. Stephen Conroy, le porte-parole du Parti Travailliste australien sur les questions de défense explique : «Le problème, c’est qu’aucun décideur impliqué dans ce dossier ne semble avoir vérifié l’essentiel, à savoir les liens étroits entre Landbridge et l’armée chinoise. C’est une grosse erreur, et les Australiens devraient s’inquiéter de voir leur gouvernement bâcler ainsi un dossier si important pour la sécurité nationale.» Le ministre des Infrastructures du Territoire du Nord, Malcolm Turnbull a tenté de dissiper les doutes des Australiens : «Ces inquiétudes liées à notre sécurité nationale ont été rigoureusement évaluées par nos agences de sécurité, et le ministère de la Défense

Contrairement à ce que pensent une majorité d’Australiens, ce ne sont pas des groupes chinois qui possèdent le plus de terres, mais des investisseurs britanniques et américains.

Lire le Vin, le Rouge, la Chine : 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé