Loi Evin – loi et vin

Terrorisme-Chine
Chine France et attentats
23/11/2015
Contrefaçon-lemaire
Contrefaçons de vins en Chine
11/12/2015

Le 15 septembre 2015, le Sénat avait adopté, contre l’avis du Gouvernement, un nouvel amendement afin que les contenus journalistiques ou œnotouristiques consacrés à une «région de production ou au patrimoine culturel, gastronomique ou paysager liés à une boisson alcoolique» ne soient pas considérés comme de la publicité, mais plutôt comme de l’information. Ce nouvel amendement, déposé par le sénateur Roland Courteau (PS), a été voté par 287 sénateurs contre 33. Par lui, la communication autour des produits vinicoles, la promotion de l’œnotourisme et de toute boisson rattachée à un terroir seraient autorisés. La Ministre de la Santé s’est opposé fermement au vote de cet amendement.

Réunis à l’Assemblée Nationale le mardi 24 novembre 2015, les députés ont voté la clarification de la Loi Evin à 102 voix contre 29. Ce vote sécurise l’information journalistique et oenotouristique

Loi Evin – loi et vin

Rappel de l’histoire :
Début 2015, Bernard Farges, président du CIVB, demandait : «A quand une campagne menée par les Pouvoirs publics français pour éduquer les jeunes à la culture du vin comme en Espagne ou en Italie ?» Fin février 2015, il écrivait à François Hollande : «Qui sait boire sait vivre !! Voilà ce que dit l’Espagne, notre premier concurrent. Responsabiliser et informer, voilà ce que nous voulons.» Un négociant me précisait : «La Loi Evin empêche nos concourants étrangers de faire de la publicité pour leurs vins sur le sol français.»


Le vigneron Yannick Evenou (château Réaut) s’est lancé dans la 46ème édition de la Solitaire du Figaro, partie le 31 mai 2015 de Bordeaux. Yannick Evenou attirait ainsi l’attention sur la Loi Evin : son voilier, dont la marraine était Sylvie Cazes, portait le nom évocateur loi et vin ; ce Bénéteau a été décoré par l’artiste bordelais Jofo.
Château Réaut et a réalisé une cuvée spéciale 2011 loi et vin.
En mars 2015, Yannick Evenou a quitté les frères You, chinois propriétaires de 5 châteaux en bordelais.

La Loi Evin : la cigarette, la sécurité routière et le vin

Cette Loi, votée le 10 janvier 1991, lutte contre le tabagisme : elle interdit la publicité sur le tabac et sa vente aux moins de 18 ans ; elle impose également des lieux réservés aux fumeurs.
Concernant l’alcool, elle déclare que «Toutes les boissons de plus de 1,2% d’alcool par volume sont considérées comme des boissons alcoolisées». La Loi interdit la publicité pour ces boissons à la télévision afin de ‘’protéger les jeunes’’. Une tranche horaire bien précisée à la radio, et la presse spécialisée, peuvent faire de la publicité avec le message sanitaire obligatoire : «L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération».
En fait, tout ce qui n’est pas autorisé par son texte est interdit.

C’est un casse-tête pour les publicitaires.
En mars 2004, l’affiche du CIVB qui présente une femme avec le slogan ‘’Buvons moins buvons meilleur’’ était interdite car trop conviviale ! Lorsque le Val-de-Loire parle de la ‘’jeunesse de ses vins’’ cela peut inciter les adolescents à boire = interdit. Interdit aussi le slogan ‘’la nuit est rose’’ pour le champagne rosé de Moët-et-Chandon : ses bulles risquent de faire apparaître quelques éléphants ! Le slogan ‘’Bordeaux, des vins, un style’’ sur fond de table champêtre est accepté par la Loi, enfin !…
inter-rhone-evin-laurence-lemaireANPAA, l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie est la plus répressive. La nouvelle campagne publicitaire d’octobre 2014 d’Inter Rhône appelée ‘Au goût de la vie’ devait s’arrêter en plein vol à la demande de l’ANPAA pour non-respect de la loi Évin. Les premiers visuels étaient publiés dans la presse professionnelle ; la campagne de communication a coûté plus de 300 000 euros. Franck Lecas de l’ANPAA expliquait : «Selon nous, cette campagne de communication n’est pas conforme à la Loi Évin, car elle dépasse le cadre objectif, en évoquant le vin comme un moyen qui permet aux gens de s’évader. Nous demandons donc un retrait en l’état de cette campagne, à moins de modifier les visuels ou le sens du message, comme ce fut le cas pour une campagne du CIVB.» L’ANPAA a été déboutée en janvier 2015. Ouf…
Le 25 juillet 2014, le CIVB a obtenu gain de cause dans le conflit qui l’opposait à l’ANPAA au sujet de sa publicité Portraits de vignerons : après 9 ans de bras de fer, elle est enfin acceptée par la Loi Evin. C’était une victoire pour le CIVB mais Bernard Farges, son président, réclame toujours : «la clarification du cadre dans lequel on peut parler du vin en France».

Un amendement, reconnaissant le vin comme partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager français, avait été adopté le 12 avril 2014 par le Sénat, mais il restait flou.
«La France, pourtant berceau de la production mondiale et référence de qualité, a voté la Loi Evin. Voilà la grande différence avec les États-Unis qui considèrent le vin comme un produit culturel.» disait l’oenologue Michel Rolland début mars 2015. Christophe Chateau du CIVB, ajouta : «La place du vin en France doit être défendue, parce que nous ne pouvons pas être forts à l’étranger si nous ne le sommes pas sur notre propre territoire.»

Pasteur-EvinJacques Chirac Président de la République avait pour ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy qui a fait de la ‘’sécurité routière’ son fer de lance. Entre autres mesures, il a réduit le taux d’alcool autorisé au volant : il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,5 gramme d’alcool par litre de sang ; cela correspond à 25cl de vin. En Chine, la tolérance d’alcool au volant est de Zéro ! En France, la consommation de vins et d’alcool a baissé de moitié en 10 ans.
«On est dans le pays des paradoxes, disait Olivier Bernard, Président de l’Union des grands crus de Bordeaux. Nous ne pouvons pas montrer une étiquette de vin lors d’un cours de cuisine dans une émission de télévision française ; un Château n’a pas le droit de sponsoriser un voilier qui fait une régate… Bien sûr, je suis contre celui qui prend le volant en ayant bu. La prévention est importante et je suis content que les jeunes soient sensibilisés à ça. Mais le ‘’binge drinking’’ boire à l’excès, pratiqué par les jeunes, ce n’est pas avec le vin, mais avec les alcools forts.»

Pasteur-EvinSuite au vote de l’amendement de juin 2015, François Lurton disait : «Monsieur Evin était dur; maintenant nous arrivons à avoir un discours apaisé et nous clarifions enfin la différence entre promotion et publicité. Pourtant on s’était habitué à cette loi, nous arrivions à présenter nos vins et même à la promotion de la consommation modérée. Le problème était les objets utilisés pour les publicités car rien n’était bien défini. Aujourd’hui, au moins, c’est clair.» Et bien non…clarification rejetée pendant l’été, et sur la table l’ouvrage est remis.

Lire mon article sur la campagne publicitaire du CIVB : https://www.hebdovinchine.com/civb-export-chine/

Lire le Vin, le Rouge, la Chine sur les investissements des Chinois dans les vignobles français : 128 domaines sont décrits. 243 pages et 352 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Version papier et sa numérique 8€ seulement sur www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé