Le nouveau système de notation des vins, propre à la Chine

Chine-carte-vins-lemaire-hebdo
Les régions viticoles chinoises et leurs acteurs – Conférence le 7 juillet 2020
05/07/2020
la-nuit-venue-prix-lemaire-hebdo-vin-chine
La nuit venue – un film sur la mafia chinoise en France
25/07/2020

07 07 20 – Le nouveau système de notation des vins, proposé pour la 1ère fois il y a deux ans par la China Alcoholic Drinks Association – CADA, l’organisme officiel de réglementation des vins, spiritueux et bières en Chine, est officiellement lancé depuis mi-juin 2020. Source © Natalie Wang, Vinojoy

Le nouveau système de notation des vins, propre à la Chine

Le système de notation

Selon la CADA, il sera « plus adapté aux goûts des consommateurs chinois de vin ». Sur le fond, il rejette les normes internationales et se pose comme une alternative à ses classements établis souvent par des critiques viticoles comme la britannique Jancis Robinson ou l’américain James Suckling. La CADA explique : « Les normes internationales actuelles sur lesquelles nous nous appuyons existent depuis de nombreuses années. Avec le temps et vu l’évolution de la société, elles ne répondent plus à nos besoins actuels. Afin de surmonter les problématiques liées à l’acte d’achat du vin et de faciliter la prise de décision des consommateurs quant à sa qualité, nous avons donc lancé un système de notation chinois des vins ». Pour tenir compte du goût des Chinois, la CADA insiste sur le fait qu’ils « ne s’attarderont pas sur les notes typées de myrtille ou de fraise » et que les notations seront plus adaptés aux « consommateurs chinois dont le régime alimentaire est principalement à base de céréales ».

Le système de notation fait appel à 10 critères de jugements de la qualité d’un vin

– la limpidité et la couleur
– l’intensité
– l’élégance et la délicatesse
– l’évolution
– l’équilibre de la structure
– la corpulence
– la texture des tanins
– la complexité
– la finale
– la typicité
L’appréciation de la couleur, du goût, de la structure et de la fin de bouche d’un vin gardent les méthodes d’évaluation internationales.

100 points

Chaque catégorie comporte un maximum de 10 points et un vin pourra accumuler 100 points. Le dégustateur américain James Suckling disait à Vino Joy News : « Je suis évidemment heureux que ce soit un système de notation à 100 points, car cela reste le barème le plus accepté dans le monde du vin et il est déjà largement accepté en Chine et partout ailleurs en Asie. Je l’utilise depuis le milieu des années 80 en tant que critique de vin ».

Cada-China-Alcoholic-Drinks-Association-lemaire-hebdo-vin-chine

JD.com

Les premiers lots de vins notés à l’aide de ce barème sont commercialisés sur la 2ème plus grande plateforme de commerce électronique chinois, JD.com, pour ses 362 millions d’utilisateurs actifs mensuels. JD.com est une entreprise chinoise de commerce en ligne crée à Pékin par Liu Qiangdong en 1998. JD.com fonctionne comme Amazon en vendant directement des biens dont il est propriétaire, achetés en amont. En mai 2014, JD.com a été introduit au marché boursier NASDAQ. Depuis 2017, l’entreprise développe son implantation en créant des bureaux à New-York, Paris, Londres, Milan et en France.

Ce barème s’adresse-t-il à tous les vins commercialisés en Chine ?

Huo Xingsan, secrétaire en charge du vin auprès de la CADA, a expliqué que « le système chinois de notation des vins n’était pas encore obligatoire, que ce soit pour les vins importés ou pour ceux qui sont produits en Chine. Cependant, il y a de fortes chances pour qu’il soit adopté comme norme nationale et sectorielle pour l’évaluation de la qualité des vins à l’avenir », a-t-il ajouté sans préciser de dates. Leur système de notes pourrait devenir une exigence s’appliquant aux vins importés et nationaux commercialisés en Chine. On ne sait pas encore si les vins dont la note est inférieure à un certain seuil pourront être exportés vers la Chine. On ignore également quels seront les membres du comité de dégustation.

Réactions

Les grands critiques de ce monde y compris les dégustateurs chinois renommés sont favorables à la création d’un nouveau système, dans la mesure où il permettrait à coup sûr de rendre le vin plus accessible et plus compréhensible pour des consommateurs non avertis, mais au prime abord il semble assez compliqué, difficile à mettre en place et peu utilisable par les cavistes ou distributeurs locaux.
La nouvelle est accueillie de façon équivoque et prudente, car la manière dont les vins seront notés et par qui reste floue.
Le wine master Edward Ragg, co-fondateur de Dragon Phoenix Wine Consulting et dégustateur de vins chinois pour le compte du Robert Parker Wine Advocate, reste prudent : « Il serait intéressant de savoir comment un tel système pourrait fonctionner en pratique. La plupart des systèmes de notation n’attribuent pas de note à la corpulence d’un vin qui fait partie de son style et n’a aucun rapport avec la qualité. Les autres critères du système pourraient également nécessiter des clarifications ». Et les normes internationales employées par les dégustateurs sont déjà largement généralisées en Chine.
L’aspect le plus controversé du nouveau système réside dans le goût chinois : certains craignent pour la diversité des goûts et des préférences dans les différentes régions et villes chinoises, et bien sûr les individus. Comment ce nouveau système va-t-il refléter un palais chinois ? « A ma connaissance, l’argument sous-jacent selon lequel les consommateurs chinois de vin ne ressembleraient pas à ceux du reste du monde n’a pas été étayé par des recherches. Après tout, nous avons tous une seule bouche et une seule langue », dit le wine master Rob Geddes.

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 170 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 158 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Depuis 6 ans, la version numérique en PDF est mise à jour au quotidien – 8€, et la version papier en librairie est mise à jour tous les 6 mois ; en vente sur ce blog et sur le site www.levinlerougelachine.com

Livre-mis-a-jour-depuis-6-ans-lemaire-hebdo-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé