Le Vin Snob de Jacques Orhon

Rancinan et Gaudriault à la Base sous-marine de Bordeaux
16/10/2016
Château-de-La-Rivière-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
14ème concours Best Of Wine Tourism 2017
18/10/2016

orhon-le-vin-snob-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine

Le Vin Snob : propos décapants sur un milieu qui a tendance à se prendre au sérieux, écrits par le maître-sommelier Jacques Orhon : pour en finir avec le snobisme imposé par les parvenus du bouchon et les bobos du goulot.

Le Vin Snob de Jacques Orhon

L’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, l’OIV, qui régit le vin et la production viticole dans le monde, remet annuellement des prix littéraires reconnus à travers le monde, dans 10 catégories.  Le 6 juillet 2016, le Vin Snob a reçu le prix dans la catégorie Littérature. Le Directeur général de l’OIV, Jean-Marie Aurand, disait : «Le livre contribue à la connaissance de la culture du vin, à la promotion du secteur de la vigne et du vin qui ne cesse de se développer et suscite un intérêt bien au-delà des pays traditionnellement viticoles.» Le prix a été remis à Jacques Orhon le 17 octobre à Paris.

Ce livre de 264 pages a été lancé à Paris le 29 février 2016, dans le cadre des Vinalies Internationales, concours organisé par l’Union des œnologues de France.
Il est paru aux Éditions de l’Homme, maison d’édition au Québec : «Avec sa verve habituelle, une pointe de dérision et une bonne dose d’humour, Jacques Orhon livre le fruit d’une expertise développée au fil de plus de quatre décennies passées dans le monde du vin. Un monde devenu, à certains égards, si intimidant qu’il fait fuir les œnophiles en devenir et dépouille de tout plaisir l’expérience du divin nectar. Pour remettre les pendules à l’heure, le maître sommelier démythifie les approches biologiques et nature, les vins de stars et la spéculation, et il s’en prend notamment aux phénomènes de mode, au marketing, à l’obsession du millésime, aux gadgets et à la dictature des notes. Il pose un regard aiguisé et critique sur les multiples facettes et intervenants du milieu afin de jeter sur eux un éclairage vif et inédit.»
Lors de la signature organisée chez Mollat à Bordeaux, le 14 mai 2016, Le vin snob avait conquis un public populaire : «C’est la preuve que les consommateurs deviennent amateurs, puis que les amateurs se transforment en œnophiles avertis», dit Jacques Orhon.
J’ai rencontré Jacques au Château Léoville-Poyferré le 16 mai 2016 ; il était juge pour le concours des Citadelles du Vin. «J’ai donné un nombre de médailles comme j’en donne rarement, dit-il. Le niveau qualitatif est en train de monter dans les concours renommés
Parmi sa dizaine de publications et ses guides sur les vins du monde, je retiens :
Le nouveau guide des vins de France paru en octobre 2014,
– Hébergements de charme chez les vignerons français, écrit avec Martine Leblanc et Florence Taïx-Bertrand,
– Entre les vignes paru en 2011 : 21 histoires où la beauté et le drame se côtoient ; l’envers du décor et les coulisses du monde du vin teintés d’un zeste d’ironie.
– J’aime surtout ses articles très instructifs nommés Humeurs : http://jacquesorhon.com/par-monts-et-par-vignes/humeurs
Chevalier du Mérite agricole et d’une trentaine de confréries, professeur et expert en dégustation, Jacques Orhon est installé au Québec depuis 1976 ; il a créé l’association canadienne des sommeliers professionnels.
orhon@cgocable.ca www.jacquesorhon.com
Éditions de l’Homme www.editions-homme.fr/

Lire le Vin, le Rouge, la Chine sur les investissements des Chinois dans les vignobles français, 143 à ce jour :  www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé