Pernod Ricard implante une distillerie de whisky en Chine

Cotes-de-bordeaux-Lemaire-vin-chine-hebdo
Portes ouvertes en Castillon Côtes de Bordeaux les 7 et 8 septembre 2019
30/08/2019
livre-lemaire-vin-chine
le Vin, le Rouge, la Chine – le livre et son PDF
31/08/2019

30 08 19 – Pernod Ricard a choisi d’implanter son site de production de whisky, de 13 hectares dans un lieu luxuriant et sacré pour les Bouddhistes, Emeishan, dans la Province du Sichuan, en plein cœur de la Chine

Pernod Ricard implante une distillerie de whisky en Chine

Un milliard de yuans. Soit environ 130 millions d’euros. C’est le montant que Pernod Ricard a misé pour bâtir une distillerie de whisky à Emeishan, dans le Sichuan. La 1ère pierre a été posée le 29 août 2019. Il faudra attendre 2021 pour que l’alcool coule, et 2023 pour boire la 1ère bouteille dont la marque chinoise n’est pas dévoilée ; elles seront destinées avant tout au marché chinois « mais nous ne nous interdisons pas de penser à l’exportation » dit Alexandre Ricard. « Avec ce projet, nous serons les premiers à proposer un whisky single malt chinois », se réjouit Alexandre Ricard, PDG du deuxième groupe mondial de spiritueux. Ce projet illustre la stratégie qu’il impulse depuis février 2015, date de son arrivée à la tête de l’entreprise fondée par son grand-père, Paul Ricard. Le groupe a été fondé en 1975 par le rapprochement de Ricard et Pernod. « Quand nous investissons en Chine ou en Afrique, c’est une stratégie à long terme », tient-il à souligner.
Le petit-fils du fondateur s’est aussi fixé d’autres impératifs : croître et accélérer le changement du groupe, d’où le vocable Transform & Accelerate choisi pour qualifier le nouveau plan stratégique qui se déroule sur 3 ans, de 2018 à 2021.

L’acquisition de la société américaine Castle Brands, et autres

Pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs enclins à découvrir des alcools dits artisanaux, Pernod Ricard ajoute de nouvelles marques à son bar. Le groupe a annoncé l’acquisition de la société américaine Castle Brands pour 223 millions de dollars (201 millions d’euros), cette marque de whiskey texan TX et sa distillerie à côté de Fort Worth, et en juin 2019, Rabbit Hole, un bourbon du Kentucky. Pernod Ricard a également jeté son dévolu sur le gin italien Malfy. A l’inverse, il a cédé des vins argentins.

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°13
Les 166 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 154 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 6 mois, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

Pernod-Ricard-Alexandre-chine-lemaire-hebdo-vin
Alexandre Ricard, patron du groupe Pernod Ricard à Paris en mars 2018 © JOEL SAGET / AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé