Le Train pour le Vin – France Chine

Cazeneuve-Pekin-Lemaire-vin-chine-hebdo
Discours à l’Université de Pékin de Bernard Cazeneuve
23/02/2017
cognac-laurence-lemaire-hebdo-vin-chine
les Cognacs Menuet sont toujours chinois avec Cartak
06/03/2017

27 02 17 – Le train de fret au départ de Lyon, transportant 200 tonnes de vin et de champagne français, est arrivé le 23 février 2017 dans la ville chinoise de Wuhan. Le Premier ministre français, Bernard Cazeneuve, l’a accueilli à son arrivée et a goûté du vin sur place, saluant cette liaison ferroviaire.

Le Train pour le Vin – de la France vers la Chine

Sur cette route de la soie ferroviaire, organisée par WAE Wuhan Asia-Europe Logistics, Geodis, la filiale fret de la SNCF va effectuer 3 chargements par semaine.
Wang Lijun, PDG de la société de la WAE, exploitant de la ligne, explique que «les bouteilles de bonne qualité sont vendues à des prix abordables pour les Chinois, grâce au fret ferroviaire. Le fret n’amène pas seulement les bouteilles de vin, mais aussi le mode de vie des Européens, ainsi que la culture du vin» La WAE organisera à Wuhan et en France une activité sur le thème Quand le thé chinois rencontre le vin français.

Le vin français est de plus en plus populaire auprès des consommateurs. Il y a 10 ans, les Chinois aimaient ajouter du coca ou du sprite dans le vin, mais la connaissance des Chinois a profondément changé. La Chine est la 1ère destination des exportations de vins de Bordeaux.
Depuis le 17 septembre, avec l’aide de la mairie de Bordeaux, ville jumelée à Wuhan, et d’associations viticoles bordelaises, à savoir l’Union des grands crus de Bordeaux, le Conseil des vins de Saint-Emilion et la Jurade de Saint-Emilion, quelque 5.000 caisses de vin ont été acheminées à Wuhan par ce biais.

train-wuhan-lyon-lemaire-hebdo-vin-chineLe train Wuhan-Lyon arrive en gare de Vénissieux-Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon, le 21 avril 2016 © Jeff Pachoud / AFP

le Train Wuhan – Lyon

Parti de Wuhan, capitale de la province de Hubei dans le Sud-est chinois, le 6 avril 2016, 41 conteneurs de pièces automobiles et électroniques, lampes LED et vêtements ont parcouru 11 300 kms en 18 jours ; ils ont traversé le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et Duisbourg en Allemagne. 20 conducteurs et 8 locomotives se relaient. L’écartement des rails n’est pas le même entre la Chine et le Kazakhstan, ni entre la Biélorussie et la Pologne ; les marchandises ont été transbordées 3 fois. Il repart en sens inverse avec des produits d’importation : véhicules, vin, cosmétiques et produits agricoles fabriqués en France.
Cette liaison ferroviaire entre la Chine et l’Europe rouvre la mythique Route de la Soie.
Ce One Belt one Road rebaptisé Belt and Road, projet de ceinture économique, veut consolider la place de la Chine dans le commerce mondial. La Chine veut aussi développer économiquement le Xinjiang traversé par la Route, et régler les problèmes des Ouighours.
Le temps de transport de ce train est réduit car le bateau met environ 2 mois. Ce train est aussi 80% moins cher que par l’avion.
Des trains relient déjà 16 villes chinoises et autant de villes européennes comme Barcelone, Rotterdam ou Bologne, et Madrid, la plus longue liaison ferroviaire du monde avec 13 000 kms.

train-wuhan-lyon-laurence-lemaire-vin-hebdo-chine
Lire le Vin, le Rouge, la Chine : les 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé