Trump et le vin : un débat absurde, débile, selon Didier Guillaume

documentaire-ecran-de-chine-octobre-2019-lemaire-hebdo-vin
Festival Européen du Documentaire Chinois
17/08/2019

24 08 19 – Le 30 juillet 2019, le ministre français de l’Agriculture Didier Guillaume a jugé « absurde » et « débile » la menace du président américain Donald Trump de taxer le vin français en rétorsion à la taxe française sur les Gafa, les géants américains du numérique. Source © Terre de vins

Trump et le vin : un débat absurde, débile, selon Didier Guillaume

« Bien sûr que je redoute une taxe, mais c’est absurde. C’est absurde, comme débat politique et économique, de dire ‘’vous taxez les Gafa, on va taxer votre vin’’, c’est complètement débile », a déclaré le ministre sur l’antenne de BFM TV/RMC.

« On taxe les Gafa tout simplement parce qu’ils font des bénéfices énormes de millions ou de milliards d’euros ou de dollars en faisant travailler les gens de chez nous et il n’y aurait pas de raison qu’ils ne payent pas d’impôts », a ajouté M. Guillaume.

« Ça fait la troisième fois que le président américain menace d’une taxe, troisième fois en un an, on verra bien s’il la fait maintenantLe vin américain n’est pas meilleur que le vin français », a également déclaré le ministre, jugeant « inacceptables » les propos du président américain sur « la bêtise de Macron ».

Donald Trump avait dénoncé le 26 juillet sur Twitter la « stupidité » du président français Emmanuel Macron, menaçant de taxer le vin français en représailles à une taxe française sur les grands groupes technologiques, dite « taxe Gafa » car elle va toucher en premier lieu les géants américains du secteur. « Nous annoncerons bientôt une action réciproque substantielle après la stupidité de Macron. J’ai toujours dit que le vin américain était meilleur que le vin français ! », avait notamment déclaré le président américain.

La France a, quant à elle, par la voix du ministre de l’Économie Bruno Le Maire, exprimé le souhait de parvenir à un accord avec Washington sur la taxation du numérique d’ici à la réunion des chefs d’État et de gouvernement du G7 à Biarritz fin août. « Nous souhaitons travailler étroitement avec nos amis américains à une taxation universelle des activités digitales », avait déclaré le 27 juillet M. Le Maire.

Donald Trump et le G7 à Biarritz, le 24 août 2019

Le monde entier avait les regards tournés vers Biarritz où étaient réunis les chefs des principales puissances de la planète. Aux côtés des présidents français et américain, l’Allemande Angela Merkel, le Britannique Boris Johnson, l’Italien Giuseppe Conte, le Japonais Shinzo Abe et le Canadien Justin Trudeau avaient pris leurs quartiers avant l’ouverture officielle du sommet à 19h30.
Il y a eu un déjeuner improvisé entre Emmanuel Macron et Donald Trump : « Je n’aime pas ce que la France a fait », a dit le président américain. « Je ne veux pas que la France impose des taxes sur nos sociétés. C’est très injuste (…) S’ils le font, nous imposerons des tarifs douaniers sur leurs vins , a-t-il ajouté. Des tarifs douaniers comme ils n’en ont jamais vu ». Les menaces risquent d’être mises à exécution si Emmanuel Macron ne revient pas sur les taxes sur Google, Facebook, AirBnB, Amazon, Apple, Twitter, et une quinzaine de sociétés d’internet.

Un geste de courtoisie des maires de Bordeaux et de Libourne au président Trump

En déplacement à Québec pour promouvoir le Vin de Bordeaux, Nicolas Florian maire de Bordeaux et Philippe Buisson maire de Libourne, ont eu un geste de courtoisie destiné à Donald Trump,  à l’occasion de sa présence en Nouvelle Aquitaine pour le G7. Ils lui ont offert une bouteille représentant l’excellence du terroir bordelais. ils comptent sur sa bienveillance et sa modération devant ses velléités d’augmentation des taxes douanières sur les vins français importés aux Etats-Unis. Les maires de Bordeaux et Libourne lui souhaitent un excellent séjour, espérant qu’il pourra profiter des trésors gastronomiques locaux.

le Vin, le Rouge, la Chine

Les 166 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 154 Châteaux de Bordeaux, 10 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
255 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
La version numérique en PDF mise à jour au quotidien – 8€, et la version papier en librairie mise à jour tous les 3 mois, sont en vente sur ce blog et sur mon site www.levinlerougelachine.com

Didier-guillaume-vin-trump-lemaire-hebdo-chine
Didier Guillaume © AFP
Trump-Macron-G7-Biarritz-2019-dejeuner-lemaire-hebdo-vin-chine
Trump et Macron déjeunent le 24 août 2019 © Nicholas Kamm / AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé