Chine, la consommation du vin à la hausse

Wang-Bing-lemaire-hebdo-vin-chine
Le documentaire du Chinois Wang Bing remporte le Léopard d’Or à Locarno
13/08/2017
Louis-vuitton-chine-boutique-lemaire-hebdo-vin-chine
Louis Vuitton fait du e-commerce en Chine
17/08/2017

14 08 17 – Le marché du vin en Chine est en train de prendre un nouveau tournant. En effet, l’émergence de la classe moyenne chinoise et le développement de la croissance intérieure ont permis aux individus de prétendre à de nouveaux besoins

En Chine, le marché du vin voit sa consommation à la hausse

La part des consommateurs de vin en Chine est de 38 millions d’individus ce qui représente une réelle opportunité pour les vignerons. Les consommateurs sont également concentrés sur plusieurs grandes villes du pays que sont Beijing, Guangzhou, Shanghai et Shenzhen.

Le vin importé

Les vins importés les plus consommés sont les vins français, chiliens et australiens. Cependant une baisse de la consommation des vins français est à noter sur le marché, justifié par la recherche de la part du consommateur d’une qualité équivalente à un prix plus abordable. Dans cette optique, les vins argentins, espagnols et portugais répondent à cette nouvelle demande, avec un packaging adapté.

Le consommateur

Le consommateur est également de plus en plus jeune. 40% des amateurs de vins sont âgés de 18 à 29 ans. Ce rajeunissement de la cible permet de changer les codes de la consommation. « En effet, dans un pays considéré comme ‘’patriarcal’’, le vin rouge était le vin le plus consommé dans le pays. Le développement du pays et notamment l’indépendance de la femme ont permis de casser les codes du pays et de faire entrer de nouvelles saveurs sur le marché comme les vins blancs et les mousseux », explique Olivier Vérot

Vins-affiche-chine-lemaire-hebdo

Le vin en Chine

« La Chine possède dorénavant le potentiel pour produire un vin de bonne qualité. Cependant certaines barrières restent encore à franchir », explique un expatrié qui vit à Shanghai. Le vin chinois est de médiocre qualité et il a des années de retard sur le vin français.

Les conditions climatiques sont le principal frein à ce développement. Certaines régions, comme Ningxia, Shanxi and Xinjiang, possèdent un été propice à la production de vin car il est chaud et sec, mais dès l’automne les températures baissent drastiquement. Les vignerons doivent enterrer les vignes pour les garder en vie ou récolter les grappes de raisins avant que celles-ci n’atteignent la maturité nécessaire pour obtenir une bonne teneur en sucre.

Le 2nd frein porte sur le collectivisme chinois. La chine possède 830 000 hectares de vignoble (toute production de raisins confondue) ce qui fait d’elle le 2ème vignoble le plus important du monde. Mais les terres viticoles sont la propriété de la collectivité : les vignerons doivent faire affaires avec une centaine de fermiers pour qu’ils ne vendent pas aux concurrents, avec une aide financière, des primes, des conseils…

Si la production de vin chinois est en nette progression, les producteurs doivent se focaliser sur le marché domestique car la qualité est encore insuffisante pour concurrencer les vins étrangers.

Source Olivier Vérot

Lire aussi : Vins – la Chine se met au Blanc
Rosés, Blancs et effervescents trouvent leur place en Chine
https://www.hebdovinchine.com/vins-chine-se-met-blanc/

le Vin, le Rouge, la Chine

Edition n°12
Les 146 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits : 138 Châteaux de Bordeaux, 6 vignobles en France, 2 Maisons de cognac.
Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ?
250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset.
Version numérique en PDF – 8€ – mise à jour au quotidien, et sa version papier – 20€ – en librairie mise à jour tous les 3 mois, sont en vente sur le site www.levinlerougelachine.com

livre-lemaire-vin-chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé