Exposition des vins de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac au musée des thés de Pu’Er en Chine

muriel-penicaud-lemaire-hebdo-vin-chine
Créativité et innovation de la France vers la Chine
11/12/2016
bar-chinois-renaissance-lemaire-hebdo-vin-chine-une
Dom Pérignon et Dim Sum en accord à Paris
14/12/2016

12 12 2016 – Les vins de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac sont au musée national des thés de Pu’Er, dans le Yunnan en Chine. «Quand les civilisations du thé et du vin se rejoignent» est le nom de cette exposition qui durera deux ans, inaugurée le 9 décembre 2016.

Exposition des vins de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac au musée des thés de Pu’Er en Chine

puer-libourne-lemaire-hebdo-vin-chine
Photo : Inauguration avec Philippe Buisson maire de Libourne, et Jean-François Galhaud Président des Vins de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac et du Conseil des Vins de Saint-Emilion © Guillaume Bonnaud

300 objets, récoltés chez les viticulteurs des appellations libournaises, ont été rénovés pour cette exposition. Après une recherche iconographique approfondie, son parcours de 400 m2 a été imaginé par une scénographe et l’équipe du Conseil des Vins de Saint-Emilion. Sept pôles sont proposés : la vigne et le sol, les vendanges et l’élevage, la mise en bouteille et l’étiquetage, l’art de la dégustation, les confréries puis les paysages et architectures.

Le Yunnan et les monts Jing Mai produisent les meilleurs thés du monde.
«Ces thés-là font l’objet d’un tel travail, d’une telle attention que cela rejoint notre univers, celui du vin, dit Franck Binard, directeur du Conseil des vins de Saint-Emilion au journal Sud-Ouest. Ce ne sont pas de simples produits de consommation, ce sont des produits du patrimoine.» Comme de prestigieux châteaux du Bordelais, les galettes de thé millésimées peuvent coûter plusieurs milliers d’euros.
«La ressemblance entre l’élevage des thés de Pu’Er et la culture des vins de Bordeaux est frappante et les similitudes ne manquent pas : cépages, culture séculaire, bienfaits sur la santé grâce au polyphénol, prestige du produit, dit Philippe Buisson. A ce titre, une exploitation de thés de Pu’Er ressemble à s’y méprendre à un chai viticole ».

En 2017, une délégation de Pu’Er sera accueillie dans les vignobles bordelais ; une conférence et une dégustation des vins du Libournais et des thés de Pu’Er aura lieu à La Cité du Vin de Bordeaux le 18 mai 2017. Trois vidéos seront produites autour de leurs accords. La marraine sera l’actrice Zhao Wei, propriétaire de Château Monlot en appellation Saint-Emilion Grand cru, Château Patarabet, Château Senailhac, et actionnaire de la Maison de négoce Cellar Privilège avec Jack Ma entre autres.

puer-libourne-affiche-lemaire-hebdo-vin-chine

Pour en savoir plus sur le thé et le vin, lire l’article sur https://www.hebdovinchine.com/chine-libourne-vin-the/

Le 1er décembre 2016, les vins de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac ont organisé une masterclass en partenariat avec la Japan Sommelier Association à Tokyo. A suivre… Un jumelage nippon ?

Lire le Vin, le Rouge, la Chine : les 145 vignobles français achetés par les Chinois sont décrits, dont 137 châteaux bordelais. Pourquoi ces vignobles sont-ils en vente ? Pourquoi les Chinois les achètent-ils ? 250 pages et 350 photos de Laurence Lemaire, préfacées par Alain Juppé et Alain Rousset. Mises à jour régulières de la version numérique 8€, et tous les 3 mois pour la version papier 20€, en vente en librairie et sur le site www.levinlerougelachine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé